Prince de Bretagne, bientôt le terme !

© Dominique Le Roux

Il arrive, il arrive… Le compte à rebours est lancé jusqu’à la mise à l’eau, désormais imminente, du nouveau maxi multicoque de 80 pieds Prince de Bretagne bientôt mené par Lionel Lemonchois. Décalée d’une petite quinzaine de jours pour que les finitions de ce nouvel oiseau du large, habillé actuellement de ses nouvelles couleurs rouge et gris argent, soient à la hauteur du niveau d’exigence marquant sa construction, la sortie de chantier est fixée au vendredi 26 octobre devant Multiplast, à Vannes. De quoi augurer comme il se doit une saison d’automne riche de nouvelles sensations du large…

La naissance d’un Prince fait toujours événement. Celle du nouveau bateau aux couleurs des 2 350 producteurs bretons ne dérogera pas à la règle. Pas étonnant donc qu’avant de dévoiler les lignes et les formes de ce nouveau multicoque taillé pour avaler les océans à pas de géant, l’équipe de constructeurs, de préparateurs et autres bonnes fées du composites “high tech” qui se penchent sur son berceau depuis le début de l’année, aient souhaité prendre un peu de temps supplémentaire… Quitte à attiser encore un peu plus les curiosités et l’impatience générale avant la découverte de ce bateau d’exception, né de la rencontre entre les coopératives Prince de Bretagne et le navigateur Lionel Lemonchois.

Origines princières et haute couture
Rappelons en effet que c’est un bateau hors norme qui s’apprête à toucher l’élément liquide. Conçu pour remporter la prochaine Route du Rhum dans la catégorie ultime, ce nouveau Prince des mers trouve ses origines dans la plateforme existante d’un trimaran de 60 pieds. Transformée, extrapolée pour répondre au double objectif de performance et de sécurité, celle-ci a donné naissance, sous les traits des architectes Vincent Lauriot Prévost-Marc Van Peteghem, à un maxi multicoque de 80 pieds (23,38 m). Les bras de liaison, le mât, la bôme et de nombreuses pièces d’accastillage sont récupérés, transformés et assemblés à une coque centrale et des flotteurs neufs, construits et taillés sur mesure.

Des tables à dessin aux chantiers, la conception et la construction haute couture de ce nouveau Prince destiné à imprimer sa marque sur les plus prestigieux sentiers océaniques, n’ont eu de cesse de répondre aux critères de fiabilité imposés par son cahier des charges. Pour l’heure et jusqu’au 26 octobre prochain, la dernière ligne droite est engagée à l’ombre du chantier Multiplast, où l’activité bat son plein pour peaufiner et apprêter ce trimaran d’un nouveau genre. « La peinture est faite à 80 %, il reste à poser celles de l’arrière et de l’intérieure. Il faut encore installer les filets, l’accastillage et venir à bout des ultimes finitions d’un tel engin. A Lorient, deux membres de mon équipe terminent de préparer les bouts, et fignolent les dernières pièces… Bref, la job list ne nous promet aucun manque d’activité jusqu’à la mise à l’eau », détaille Lionel Lemonchois. Et le skipper de confier également : « si je n’en suis pas à mon premier chantier, c’est la première fois qu’il s’agit d’un bateau aussi grand. Même s’il faut rester concentré sur ce qu’il reste à faire au chantier, j’ai vraiment hâte de voir ses lignes sur l’eau… Ce nouveau Prince de Bretagne sait se faire désirer ! »

Source

RivaCom

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 9 octobre 2012

Matossé sous: Course au Large, Multi50, Records

Vues: 1492

Tags: , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Multi50

Les vidéos associées : Records