Une Première journée Tonique pour une mise en Jambe musclée !

© Christophe Breschi

« Quelle plaisir de régater sur un mondial à La Rochelle dans de si belles conditions sous le Soleil et entre amis…

Des rafales à 25 nœuds, un peu de pluie et de belles lumières, les photographes se sont régalés et nous aussi !

Sortie du port à 7h10 ça fait tôt, mais les marées n’ont pas d’états d’âmes, ça se serait !

Nous étions tous prêts, plus ou moins réveillés certains troquant leur lits pour les sacs à spis, mais personne ne loupait l’écluse.

Quelques speeds tests plus loin accompagnés des premiers rayons de soleils réchauffant nos visages engourdis par le sommeil le départ était lancé.

Trop pressé d’en découdre, le 1er Rappel Général du Mondial était hissé retour pour un tour.

La Procédure était lancée une nouvelle fois pour un second départ, lorsque l’un des Safrans du Groupe Picoty se bornait à emporter la bouée de départ avec lui.

Nouveau départ cette fois ci sans encombre nous étions partis pour notre 1er manche de la journée…

Quelques péripéties plus loin Jack in the Box skippé par Aloys le Claquin et barré d’une main de maitre par le rochelais Nicolas Andrieu remporté cette première course avec un net avantage sur ces poursuivants directs Bruno Jourdren sur Port de Plaisance de Roscoff et les espagnols de Tales.

Votre fidèle serviteur régleur sur le Class 40 Eole Génération GDF Suez connu un destinée plus compliquée ! Dans l’obligation de sortir l’Opinel et de couper notre bastaque nous perdîmes beaucoup de terrain dans la bataille.

Pour la seconde manche nous nous lançâmes sur un parcours côtiers entre L’ile d’Oléron, quelques bouées et le pont de L’ile de Ré

Un bon départ, des cargos aux mouillages, quelques bancs de sables, des nuages et des effets de côtes avec lesquels jouer, l’alchimie prenait et conduisait à faire une bien belle bataille navale autour de Fort Boyard.

Une très belle manche sportive et engagée se concluant par une magnifique victoire de Bruno Jourdren sur son bateau Flambant neuf.

17h après 10 h sur l’eau, les mains et les voiles des marins , alter égo dans la souffrance ne rêvaient que d’une chose : se réparer et se reposer avant une nouvelle grande journée, s’annonçant bien musclée !

A demain pour de nouvelles aventures.
Arthur Le Vaillant »

Source

Cécile JOVER

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 4 octobre 2012

Matossé sous: Class40, Course au Large

Vues: 1001

Tags: , , , ,