Thomas Coville back to business

© Christophe Launay/Sodebo

Thomas Coville, le skipper de SODEBO, a quitté vendredi dernier le bord du MOD70 Race For Water sur lequel il a couru l’étape du Tour de l’Europe entre Kiel et Dublin, et déjà, il s’attaque à la Méditerranée. Demain, mercredi 12 septembre, Thomas Coville tentera d’établir le temps de référence en multicoque et en solitaire de la traversée à la voile entre Marseille et Carthage (Tunisie). A la barre de son trimaran de records SODEBO, le skipper devrait mettre autour de 20 heures pour parcourir les 458 milles (850km).

Parce que ces informations ne représentent par forcement grand chose pour un terrien, il faut savoir qu’actuellement le plus rapide des ferries qui assurent la liaison Marseille-Tunis traverse en 17 heures, mesure 212 mètres de long et 30 mètres de large. Il transporte 3 200 personnes et plus de 1 000 véhicules et traverse en 17 heures à une moyenne de 27,5 nœuds, autrement dit à 51 kilomètres/heure.

En solo son trimaran de 31 mètres de long et 16,55 mètres de large, le skipper de SODEBO espère mettre une poignée d’heures de plus qu’un ferry.
L’exercice n’est pourtant pas si simple. Quand un ferry trace en ligne droite avec les moteurs à fond, un bateau à voile est contraint de négocier avec le vent. Mercredi en début d’après midi, Thomas devrait profiter d’un bon mistral pour quitter Marseille et les côtes françaises et s’envoler à vive allure en direction des côtes tunisiennes. Mais les vents sont parfois capricieux et il peut y avoir un gap entre les fichiers météo et la réalité. Même si les conditions annoncées sont optimales à ce jour pour établir une vraie performance, le mistral peut s’évanouir à l’approche de Carthage et compromettre le résultat.

Les trimarans Groupama 3 (avec d’ailleurs Thomas Coville à bord) puis Banque Populaire V se sont déjà attaqués à cette traversée. Le record absolu (en équipage à 12) appartient d’ailleurs au maxi trimaran Banque Populaire V, skippé par Pascal Bidégorry, en 14h 20mn et 34 secondes à 32 nœuds de moyenne. Personne n’a encore tenté la traversée en solo sur un maxi multicoque.

Pour Thomas Coville, l’occasion est trop belle pour ne pas la tenter. L’effort sera colossal pour le marin qui va naviguer sur le fil du rasoir pendant environ 20 heures. Pas question de dormir bien sûr. Tom n’aura de cesse de manœuvrer son maxi trimaran, le plus grand construit à ce jour pour un solitaire. Sachant que les voiles en Cuban Fiber – un matériau inventé pour les machines ultra sophistiquées de la Coupe de l’America- , ou en D4 – une technique de construction des voiles qui s’apparente à un moulage comme on le fait pour les coques en fibre de verre -, mesurent 237 m2 pour la grand voile, 233 m2 pour le génois et 336m2 pour le plus grand des deux gennakers, on est déjà à bout de souffle. Pour optimiser la vitesse et le comportement du bateau, le skipper devra régler ses voiles mais aussi s’occuper entre autres des foils qui soulagent le bateau tout en ajustant les 35 mètres du mât basculant.

Le garçon qui est un athlète de haut niveau n’est pas plus soucieux que cela même si le départ va être musclé. « La traversée de la Méditerranée, c’est un run que tu accomplis sur l ‘énergie. Tu peux aller jusqu’au bout de tes forces, c’est plus court qu’une étape de Figaro, » confie le marin.

En direct sur BFMTV et www.sodebo-voile.com
Entre deux manœuvres, le marin de 44 ans communiquera avec la terre. Grâce au système vidéo embarqué sur le maxi trimaran SODEBO, on pourra suivre en direct en son et en images le skipper embarqué dans cette aventure. Une fois que Thomas Coville a mis l’antenne de transmission en marche, un réalisateur prend la main depuis le studio et agit sur les quatre caméras du bord dont trois fixes. Cela permet à Thomas de continuer de naviguer et manoeuvrer, tout en parlant avec ses interlocuteurs grâce à un micro-casque HF.

BFMTV est partenaire de cette traversée de la Méditerranée de SODEBO. La chaîne accueillera Thomas en direct dans quatre éditions au cours des 20 heures de navigation prévues entre Marseille et la Tunisie.
Ces liaisons seront, entre autres, annoncées sur le compte Twitter @Sodebo_Voile ainsi que sur Facebook et sur le site www.sodebo-voile.com qui relaiera les directs de BFMTV tout en proposant aussi ses propres transmissions avec le bateau.

Renouer avec la chasse aux records
Si ce marin insatiable est bien décidé à devenir l’homme le plus rapide en solo autour de la planète, ce run de vitesse pure à travers la Méditerranée permet au skipper de SODEBO de poursuivre ce qu’il a entrepris en compétition depuis un an. C’est aussi pour lui une façon de monter en puissance en vue du défi ultime : le tour du monde en solo qu’il veut retenter à l’automne 2013.
Mois après mois, il souhaite « se challenger » sur des distances de plus en plus longues. Pour cela, il a déjà prévu de se mettre en stand-by en novembre pour la transat, dite de La Route de la Découverte, entre Cadix (Espagne) et San Salvador (Bahamas).

Source

La Maison Link

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 11 septembre 2012

Matossé sous: Records, Traversée de la Méditerranée

Vues: 1755

Tags: , , , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Records