Chaud Show!

© Vincent Curutchet / DF/ Lloyd Image / MOD70

Après trois manches de la Betfair City Race courues dans une petite brise de secteur Nord, Michel Desjoyeaux réalise une excellente opération en reportant les deux premières régates du MOD70 European Tour et en terminant troisième de l’ultime match du jour. Ces formats courts dans le fleuve devant Kiel démontrent que les places se jouent sur le fil !

Avec environ 600 mètres de large pour aller chercher une bouée au vent à un petit mille, le terrain de jeu était extrêmement réduit pour accrocher quelques filets de vent plus soutenus, croiser au centimètre dans la flotte, anticiper les bascules d’une brise qui oscillait en début d’après-midi autour de dix nœuds pour s’essouffler au final à cinq nœuds. Pas facile de s’extirper d’un groupe aussi compact car les skippers étaient très accrocheurs au coup de canon et la position au vent n’était pas toujours la meilleure ! Michel Desjoyeaux qui claquait les deux premières régates partait d’ailleurs systématiquement sous le pack…

Michel en verve

Le premier match était le plus spectaculaire et le public allemand massé sur les quais ne pouvait en perdre une bribe : les MOD70 louvoyaient dans un mouchoir de poche au point que FONCIA était le premier à prendre une pénalité… Ce qui ne l’empêchait pas de s’imposer ! En effet, Race for Water en tête après deux tours de circuit et à quelques encablures de la ligne d’arrivée, se faisait bloquer par Groupe Edmond de Rothschild et ne pouvait plus empanner : revenus dans une bonne risée, Michel Desjoyeaux et Yann Guichard débordaient les deux trimarans et les trois premiers en finissaient à quelques secondes près quand Sidney Gavignet était contraint à l’abandon suite à la blessure au pied d’un équipier et que Stève Ravussin encaissait une pénalité…

A suivre dans une brise légèrement plus faible (7-8 nœuds), le départ de la deuxième manche était aussi très chaud puisque Spindrift racing sortait Musandam-Oman Sail sur la ligne ! Cette fois, Stève Ravussin prenait la main pour la perdre quelques longueurs plus loin au bénéfice de Michel Desjoyeaux alors que Sébastien Josse s’emmêlait dans la bouée au vent… Mais FONCIA ne s’imposait que sur le fil puisque Yann Guichard le talonnait d’un rien et Sidney Gavignet le suivait d’un bout de flotteur. Le spectacle était au rendez-vous !

Et de trois !

Le Comité de Course envoyait alors un nouveau départ pour un Speed Match que Michel Desjoyeaux, pourtant mal engagé, réussissait à décrocher. Et après quelques minutes d’attente pour laisser passer l’intense trafic maritime du port de Kiel, les cinq MOD70 repartaient pour la troisième manche de la Betfair City Race. Avec un vent d’Ouest de cinq nœuds, le positionnement au départ était très important mais aussi le choix de voiles. Lancé comme un boulet sous génois, FONCIA se dégageait du lot, mais Race for Water, Groupe Edmond de Rothschild et Musandam-Oman Sail avaient judicieusement choisi de s’élancer sous gennaker.

Deux allers retours vent de travers plus tard, Stève Ravussin était le premier à franchir la ligne mais l’équipage du jour était bien celui de Michel Desjoyeaux qui s’est avéré le plus opportuniste dans ces brises très changeantes. Demain samedi, même programme avec trois manches pour la Betfair City Race et un Speed Match dans une brise d’Ouest d’une dizaine de nœuds : il faut s’attendre à quelques bouleversements hiérarchiques !

Source

Caroline Muller

Liens

Informations diverses

Au vent

Les vidéos associées : European Tour

Les vidéos associées : MOD70