Ecrémage d’entrée

© Christophe Breschi / Ricochets17

La première nuit a été particulièrement sélective. Dans le canal entre les îles de Sao Jorge et Pico, si certains ont pu prendre un avantage non négligeable, d’autres doivent déplorer des petits bobos : rien de bien grave mais de la casse qui peut handicaper la vitesse du bateau, le temps de tout remettre en ordre. Le bénéficiaire de cette première sélection est Jonas Gerckens (Elect-Râ) qui compte une quinzaine de milles d’avance sur un peloton de furieux.

La solidarité entre les coureurs de Mini n’est pas un vain mot. Suite à la première nuit agitée dans le canal entre Sao Jorge et Pico, plusieurs solitaires ont eu à déplorer quelques pépins et notamment plusieurs drisses de spi en tête de mât. C’est Jonas Gerckens (Elect-Râ) qui a donné un véritable cours à ses concurrents pour expliquer les manières les plus efficaces, soit de récupérer une drisse, soit de la remplacer si besoin. Parmi les concurrents qui ont évoqué des soucis de drisse : Jean-Marie Oger (Acebi) et Bert Bossyns (Netwerk). Luca del Zozzo (M-Pharma Italia) répare son code 5 endommagé après avoir chaluté sous la coque, quand Yann Le Pautremat (Prépa Nautic / Mécénat Chirurgie Cardiaque) a rencontré un objet flottant non identifié qui a endommagé son système de safrans. Deux solitaires ont connu des soucis de bout-dehors : Nicolas Boidevezi (Fondation Terrevent.org) et Christophe Fialon (Aventure 05 Briançon). Nicolas a choisi de faire un arrêt express sur Terceira pour faire un peu de stratification quand Christophe préfère quant à lui continuer et aviser en mer.

La majeure partie de la flotte fait maintenant route au nord-est pour tenter de se maintenir le plus longtemps possible dans le flux général d’ouest qui reste encore assez fort au nord du 40°N. Quelques navigateurs, à l’image de toute la colonie italienne, Giancarlo Pedote (Prysmian), Luca del Zozzo et Michele Zambelli (Fontanot) ont choisi de retarder leur empannage. Si tout le monde semble d’accord sur les options générales de ce début de course, le décalage de près de cinquante milles entre les concurrents les plus occidentaux et ceux les plus à l’est peut réserver encore quelques surprises.

Classement au 16 août à 16h (TU+2)
Prototypes :
1 Follow Me – Milan Kolacek, à 1091,2 milles de l’arrivée
2 La Tortue de l’Aquarium La Rochelle – Aymeric Chappellier à 3 milles
3 Prysmian – Giancarlo Pedote, à 4,9 milles
4 Chasseur de primes – Etienne Bertrand, à 47,3 milles
5 benoitmarie.com – Benoît Marie, à 48,8 milles

Série :
1 Elect-Râ – Jonas Gerckens à 1100,1 milles
2 Althing – Ian Lipinski, à 11,5 milles
3 Tout le Monde Chante contre le Cancer – Aymeric Belloir, à 13,7 milles
4 TeamWork – Justine Mettraux, à 14,9 milles
5 Go 4 It – Simon Koster, à 15 milles

Source

Isabelle Delaune

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 17 août 2012

Matossé sous: 2012, Course au Large, Mini 6.50

Vues: 1062

Tags: ,

Sous le vent

Au vent