Déjà des « Mini » vainqueurs !

© Catherine Ecarlat

Entre averses et soleil, le grand et le « Mini » Raid Emeraude ont été disputés ce samedi entre Saint Lunaire et le Cap d’Erquy dans une brise capricieuse. Il y a eu du jeu tactique et les 95 équipages adultes comme les 60 jeunes graines de régatiers du Mini Raid Emeraude sont revenus avec le sourire aux lèvres et de superbes images en tête.

Demain, les F18 et les Interséries se retrouvent dès 9h30 pour de petits parcours côtiers. Pour le Mini Raid Emeraude, on connaî t déjà les lauréats et heureux gagnants d’une sortie à bord du Multi50 Maître Jacques avec le skipper Loïc Féquet : les sœurs Charlotte et Soizig Poirier victorieuses en Hobie Cat Teddy et les lunairiens Thibault Menuet et Louis Penhouet, premiers en Hobie Cat 15.

Le soleil n’a eu de cesse de jouer avec les nuages, ce samedi 30 juin, au large de la côte d’Emeraude. Et le vent, lui, a joué avec les nerfs des concurrents du Raid Emeraude. Pendant près de deux heures, la direction de course a dû jongler avec les sautes de vent, avant de pouvoir lancer le départ des F18 et des jeunes coureurs du Mini Raid ; seuls les Interséries et ont eu pu partir à l’heure, mais dans une brise aussi évanescente qu’aléatoire.

Mini Raid Emeraude : on reviendra !

Les 60 régatiers en herbe engagés sur le Mini Raid Emeraude, une première française, concentrés et sérieux, ont écouté avec attention les derniers conseils de leurs entraîneurs avant de s’attaquer ce matin, à leurs 11,5 milles (21 km). Un parcours qui fut finalement un peu raccourci.
A leur retour, ça rigolait et ça jouait sur la plage de Saint Lunaire, des étincelles dans les yeux, heureux d’avoir passé deux bonnes heures à batailler avec leurs copains, les pionniers du Mini Raid Emeraude n’avaient qu’une envie : recommencer !

En Hobie Teddy, ce sont deux jeunes malouines, Charlotte et Soizig Poirier qui l’emportent haut la main, et en Hobie Cat 15 la palme revient à un équipage lunairien prometteur : Thibault Menuet et Louis Penhouet.
« On s’est bien bagarrées ! C’était super ! Il n’y avait pas beaucoup de vent, mais on a pu bien jouer en stratégie et début et en vitesse ensuite. On avait une jolie avance à la fin… et c’est clair que ça donne envie de continuer la compétition ! », déclaraient les deux malouines victorieuses en Hobie Teddy avant de reprendre la mer pour la cité corsaire…

Interséries : mou d’abord, speed ensuite !

Les Interséries ont pu s’élancer dès midi et demi vers le Cap Fréhel mais les premiers milles ont été délicats : le vent, aux abonnés absents et instables, a suscité quelques grincements de dents… et des options stratégiques.
Certains ont opté pour un bord à la côte où le courant était moins fort, d’autres ont préféré le large et, au final, les deux « clans » se sont retrouvés sur des routes parallèles ! Mais, très vite, la brise est rentrée et la course a repris ses droits…
« Ça a joué au début, ce n’était pas évident : c’était un peu la loterie, mais on s’en est bien sortis ! Globalement, c’était vraiment sympa et le retour fut génial : le passage à Fréhel fut absolument fantastique ! Et le retour fut juste parfait : tout au reaching sous le soleil… J’ai fait 9 Raid Emeraude sur 10, et c’est toujours le même plaisir ! », sourient les Delon père et fils.
Aucun classement n’est cependant disponible ce soir, le jury doit d’abord statuer sur les pointages relevés sur ce parcours.

F18 : du jeu et des images…

Après deux petites heures à attendre que la brise cesse de jouer les filles de l’air, les 62 équipages de la catégorie F18 se sont élancés vers la Justière. Comme en Intersérie, les premiers ont opté pour un bord à la côte, à l’abri du courant, tandis que leurs poursuivants ont pu s’apercevoir que la brise rentrait du large : les plus perspicaces ont aussitôt sauté sur cette belle opportunité pour filer à l’anglaise et réussir coiffer leurs concurrents partis à terre…
Le Hollandais Mischa Heemskert, parti à la côte, n’a pas hésité à traverser tout le plan d’eau en quête de cette brise salvatrice : un joli coup qui l’a directement mené à la victoire. Il devance le duo presque local Benoit Champanhac/Pierre-JeanValer et Pierre-Yves Durand/Antoine Le Corre.

« Il fallait être très opportuniste à l’aller. Je n’étais pas dans le groupe de tête, j’ai vu que ça passait mieux au large donc j’en ai profité, mais c’était difficilement prévisible. Ensuite, le vent est rentré et à Fréhel c’était vraiment magique et magnifique ! », commente Thibaut Vauchel Camus.

Ce soir, les coureurs, toutes catégories confondues, se retrouvent sur la plage de Saint Lunaire pour la grand Beach Birthday Party du Raid Emeraude !

Classements du Mini Raid Emeraude

Hobie Cat Teddy

1 – Charlotte POIRRIER et Soizig POIRRIER – SNB St Malo
2 – Raphaël PETITJEAN et Benjamin HERTAUT – SNB St Malo
3 – Huog VALLERIE et Leonard DAUD NEYT – EV Portmer

Hobie Cat 15

1 – Louis PENHOUET et Thibault MENUET – YC Saint Lunaire
2 – Axel GICQUEL et Tanguy LECORRE – Plouer sur Rance
3 – Jules GERVAISE et Elouarn COLIEHEL – EV Portmer

Classements provisoires du Grand raid

F 18

1 – Mischa HEEMSKERT et Juppe TENTIJ – Hollande
2 – Benoit CHAMPANHAC et Pierre-Jean VALER – YC St Lunaire
3 – Pierre-Yves DURAND et Antoine LE CORRE – CN Loctudy

Interséries

En cours

Echos de la plage

Tous les vainqueurs, ou presque !

Joli clin d’œil, tous les anciens vainqueurs en F18 du Raid Emeraude (à l’exception de Yvan Bourgnon, vainqueur en 2008) sont sur les rangs de ce grand raid anniversaire, à l’instar du duo quadruple vainqueur de l’épreuve Benoit Champanhac et Pierre-Jean Valer (en 2004, 2007, 2009, 2010) ; de Loïc Féquet (en 2003 et 2006) ; de Thibaut Vauchel Camus (en 2005) et de Frédéric Boc Ho (en 2011).

Forces en présence

Mais le titre 2012 sera âprement disputé avec la présence à Saint Lunaire de teams professionnels : « Sail Innovation », « Magic Marine », « Mattia Esse », « Nacra Boskalis », « Phantom » et son champion du Monde 2010 Olivier Backès, le « Team Magic Marine » avec Mischa Heemskerk, Gwenaël Roth… ainsi qu’un certain Nicolas Hulot, parrain de l’épreuve et qui participe pour la première fois au Raid Emeraude.

Chacun son objectif

Pour Maxime Hainneville, équipier de Benjamin Lamotte, tous deux habitués du circuit « pro » F18, venir à Saint Lunaire est bien sûr un plaisir, mais qui riche d’enseignements : « on vient pour l’ambiance, mais c’est aussi très intéressant d’un point de vue technique et stratégique. C’est une approche très différente, on est sur un grand parcours côtier, on peut tester nos vitesses, faire de la stratégie… et en plus là il y a un super niveau cette année donc c’est d’autant plus formateur ! »

Dans un tout autre contexte sportif, Gwenaëlle Lemouëllic, est équipière en Viper, elle est là pour le plaisir pur d’être en mer et de régater, pour passer une belle journée en mer « je n’ai pas navigué depuis très longtemps, et je ne connais pas bien ce type de catamaran ça va être une grande découverte pour moi ! Je ne pouvais pas laisser passer une telle occasion ! »

Source

Catherine Ecarlat

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 1 juillet 2012

Matossé sous: Catamaran de Sport, Raid, Voile Légère

Vues: 1854

Tags: , , ,

Sous le vent

Au vent