Journée antillaise

© Pascal Alemany

A Saint-Barth, les nuits sont aussi belles que les journées. Après des régates dans des conditions hors paires, les concurrents de la Saint Barth Cata Cup se sont retrouvés dans un lieu exceptionnel pour une soirée inoubliable.Toute la course s’était donnée rendez-vous au bord de la piscine de l’hôtel Guanahani & Spa, dans un décor de cinéma. Une soirée à l’image de cette île antillaise où l’excellence est le mot d’ordre.

Ce matin, la flotte est arrivée sur la plage de Saint-Jean pour la course la plus attendue de la Saint Barth Cata Cup, un tour de l’île de 30 milles dans des paysages et des conditions simplement incroyables.

Un tour de l’île qui s’est malheureusement très rapidement terminé pour John Casey, spécialiste de la grande distance et très attendu sur cette course. Dans la procédure de départ, le deuxième du classement général, a cassé son bout dehors sur un refus de tribord. Seule solution pour le champion américain, le retour à la plage.

Sur l’eau, dans une quinzaine de nœuds, c’est Mischa Heemskerk « Emeraude Plage », qui a pris la tête de la flotte. A l’aise dans le ressac de Petit Cul de Sac, impérial, dans les eaux turquoises de Saline et Gouverneur, le champion Hollandais s’est pourtant fait « déboîté » dans les pièges de Gustavia par le Porto Ricain Enrique Figueroa « St Barth Sailor », équipé par le Saint Barth Yan Van den Haute. « J’ai une chance incroyable de naviguer avec un champion de la trempe d’Enrique, explique Yann. Je n’en reviens toujours pas et j’apprends à tous les instants. Enrique ne fait que des bons bords, c’est impressionnant. Notre classement ne reflète pas du tout mon niveau, j’ai une chance incroyable. Nous sommes toujours dans le paquet de tête. Aujourd’hui nous avons fait un match à trois avec Manu Boulogne et Mischa. C’est pendant le dernier bord de spi que nous avons fait la différence. Nous avons été les seuls à accrocher une risée qui nous a permis de finir avec cinq minutes d’avance. Du pur bonheur ! » .

Aujourd’hui la journée avait des intonations créoles. Les Martiniquais Michel Sastre et Timothée Serraz « Easyway Cin » se sont classé dixièmes du tour de l’île. « Quand je vois notre place d’aujourd’hui et le classement général – Michel et Timothée sont dix-septièmes, je n’en reviens pas. Cela fait un an que nous naviguons ensemble avec Michel. Nous nous sommes rencontrés en Mini il y a quatre ou cinq ans et retrouvé par hasard sur une plage de Martinique. Nous cherchions un support rapide, fun, fin à régler. Nous avons choisi le Formule 18. On ne s’attendait pas du tout à cette place sur cette régate. C’est la régate de référence pour le multicoque de sport dans les Antilles. Nous étions venus pour nous jauger aux autres concurrents, « scanner » les autres bateaux et prendre des conseils. L’ambiance est ahurissante, les coureurs échangent volontiers, et surtout le niveau est incroyable, avec parmi les meilleurs mondiaux sur les lignes de départ. Des conditio ns comme celles de la Saint-Barth Cata Cup, c’est unique ! »

Demain, les concurrents se retrouveront pour les dernières courses de la Saint Barth Cata Cup 2011, avant de partir lundi en flotte vers Saint-Martin pour le traditionnel raid de Pinel, hors classement.

Source

Ouest Info

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 20 novembre 2011

Matossé sous: Catamaran de Sport, F18

Vues: 1460

Tags: , , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : F18