Team France
Posts

  • Les Anglais ne chôment pas

    Bain Ainslie Racing, le Challenger anglais pour la Coupe de l’America, a mis à l’eau à Portsmouth leur nouvel AC de développement, le T2. Un nouveau support qui améliorera encore les performances enregistrées sur leur

    8 octobre 2015 • 35th America's Cup, America's Cup, Match Racing, Rumors and lies • Vues: 2613

  • Max Sirena chez Team New Zealand

    Max Sirena, l’ex skipper de Luna Rossa a signé chez Team New Zealand. S’il ne sera à bord du futur AC48, Sirena fait dorénavant parti de la direction de l’équipe néo-zélandaise, en étroite collaboration avec les

    7 octobre 2015 • 35th America's Cup, America's Cup, Match Racing, Rumors and lies • Vues: 1706

  • Chicago accueillera les AC World Series

    L’histoire maritime de Chicago ouvre une nouvelle page alors que ACEM a choisi la ville de Chicago et son lac Michigan pour accueillir en juin 2016 un acte des AC World Series. Une première dans l’histoire de la Coupe alors

  • Un résultat plein d’espérance

    Sixième et dernier de la seconde épreuves des Louis Vuitton America’s Cup World Series, l’équipage de Groupama Team France mené par Franck Cammas quitte Göteborg en retenant les bons comme les mauvais moments et ainsi

    30 août 2015 • 35th America's Cup, AC World Series, America's Cup, Match Racing • Vues: 2137

  • Pour sa seconde compétition préparatoire à l’America’s Cup 2017, Groupama Team France met les petits plats dans les grands. Si l’équipe sportive dirigée par Franck Cammas est inchangée depuis la belle quatrième place conquise à Portsmouth il y a un mois, le reste du team opérationnel se structure autour de Bruno Dubois, son manager. Le week-end prochain s’annonce donc très disputé pour les six équipes internationales engagées dans la conquête du plus vieux trophée sportif au monde.

    La Coupe de l’America est le graal absolu des marins. Depuis sa création en 1851, peu d’équipes françaises ont eu la chance de s’y attaquer dans de bonnes conditions et avec de bons résultats. Déterminés à mener à bien ce projet national depuis deux ans, Franck Cammas, Michel Desjoyeaux et Olivier de Kersauson sont aujourd’hui au pied d’une muraille dont la hauteur n’a d’égale que leur ambition.

    Arrivées à Göteborg en début de semaine, les équipes techniques et sportives sont désormais prêtes à attaquer les sorties d’entraînement jusqu’à samedi, premier des deux jours de régates face aux Américains d’Oracle, aux Néo-Zélandais d’Emirates, aux Japonais de Softbank, aux Anglais de Land Rover sans oublier les Suédois d’Artémis.

    Pour le skipper de Groupama Team France, cette étape suédoise est passionnante à plus d’un titre :

    « Comme à Portsmouth, nous serons encore dans un mode « découverte » car nous n’avons pas pu nous entrainer, ne disposant que d’un seul bateau et n’ayant pas le droit de naviguer sur le site de la compétition avant jeudi. Certains de nos concurrents, qui disposent de plusieurs bateaux, ont pu naviguer aux Bermudes notamment. Il va être intéressant de voir si ils ont progressé ».

    Réaliste mais pas défaitiste, Franck Cammas poursuit :

    « On a vu à Portsmouth que nous étions dans le match. On a une très bonne équipe et un fort potentiel. Depuis un mois, nous avons beaucoup travaillé pour que Groupama Team France soit mieux structuré, plus efficace. Tout cela va dans le bon sens. Nous avons recruté deux personnes que nous connaissons bien : l’Australien Ben Wright qui gère l’équipe technique et le Français Hervé Le Quilliec en charge de la logistique. Ils étaient avec nous quand nous avons gagné la Volvo il y a trois ans ».

    Le nez sur les fichiers météo qui annoncent du vent fort samedi et une brise plus légère dimanche, Cammas conclut :

    « A défaut de nous être entrainés, nous avons débriefé et travaillé les fiches de manœuvres. Reste à voir si nous naviguerons dans le fjord ou en mer ».

    Egalement présent à Göteborg après avoir animé avec Franck à Lorient en début de semaine un séminaire consacré au Design Team, Bruno Dubois ne cache pas son plaisir :

    « C’est vraiment passionnant de participer à l’organisation d’une équipe comme Groupama Team France. Elle commence à prendre forme aussi bien chez les navigants, dans l’organisation que dans le design. Nous allons être le plus professionnels possible pour permettre aux marins de performer et d’ainsi montrer aux autres équipes ce que nous savons faire ».

    Chef d’entreprise apprécié et reconnu, le Team manager de Groupama Team France est aussi un sportif accompli :

    « Si j’ai rejoint l’équipe de Franck, Michel et Olivier, c’est parce qu’elle est basée sur la performance. Mon travail consiste à recruter les bonnes personnes et à mettre de l’huile dans les rouages pour que tout fonctionne. Et enfin, à créer les conditions propices à la connivence entre les membres de l’équipe. Dans ces conditions, on sera capables d’aller loin, très loin même ».

    Pendant qu’architectes navals et ingénieurs travaillent à la conception du prototype qui participera aux éliminatoires de la 35ème America’s Cup, Franck Cammas et son équipage vont mettre à profit les journées de jeudi et vendredi pour répéter leurs gammes et découvrir les particularités du plan d’eau de Göteborg cher à Artemis qui jouera à domicile :

    « Outre Loïck Peyron, on devrait retrouver quelques ingénieurs et architectes français qui travaillent chez nos concurrents. Ca va être intéressant de parler avec eux… » conclut le Team Manager de Groupama Team France.

    L’équipage de Groupama Team France

    • Franck Cammas, skipper et barreur
    • Arnaud Psarofaghis, tacticien
    • Thierry Fouchier, régleur de l’aile
    • Arnaud Jarlegan, régleur des voiles d’avant
    • Devan Le Bihan, numéro 1

    Les concurrents de Groupama Team France

    • Oracle Team USA, Jimmy Spithill
    • Emirates Team New Zealand, Peter Burling
    • Land Rover BAR, Ben Ainslie
    • Softbank Team Japan, Dean Barker
    • Artemis Racing, Nathan Outteridge

    • L’embuscade suédoise •

  • Une quatrième place pleine de promesses

    La première épreuve des ACWS de la 35ème America’s Cup se sera finalement disputée sur une journée au lieu des deux prévues à Portsmouth. En cause, une météo défavorable avec des vents de Sud soufflant à plus de 30

    27 juillet 2015 • 35th America's Cup, AC World Series, America's Cup, Match Racing • Vues: 1780

  • Une super journée pour Team France

    C’est par ces quelques mots que Franck Cammas racontait cette première journée de régates sur les ACWS de Portsmouth. Quatrième du classement général dominé par le Britannique Land Rover BAR devant Emirates Team New

    26 juillet 2015 • 35th America's Cup, AC World Series, America's Cup, Match Racing • Vues: 2377

  • Dans le grand bain britannique

    Pour cette première journée de confrontation avec ses concurrents, Groupama Team France a rapidement pris la mesure de l’enjeu qui l’attend pour les deux prochaines années face aux meilleures équipes au monde qui visent,

    25 juillet 2015 • 35th America's Cup, AC World Series, America's Cup, Match Racing • Vues: 1738

  • Un mois après son lancement à l’hôtel de la Marine en présence des ministres de la Défense et de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, le skipper Franck Cammas et ses partenaires Michel Desjoyeaux et Olivier de Kersauson annoncent le recrutement de Bruno Dubois au titre de Team Manager.
    Présent à Portsmouth pour la première épreuve des Louis Vuitton America’s Cup World Series, l’ancien manager de North Sails Europe et plus récemment Team manager de l’équipe Dongfeng sur la Volvo Ocean Race nous dévoile les raisons de son implication et ses objectifs au sein de Groupama Team France.

    Bruno, à 55 ans, quelles sont tes motivations pour rejoindre Groupama Team France ?

    Ca va être la quatrième Coupe de l’America dans laquelle je m’implique. Pour les trois premières, c’était naturellement dans le domaine des voiles avec North Sails. Aujourd’hui, à peine terminée la Volvo Ocean Race lors de laquelle j’occupais le rôle de Team Manager pour Dongfeng, cette évolution me semble naturelle même si elle arrive un peu plus rapidement que je pensais. Le projet de Groupama Team France me plaît car la Coupe est une course exceptionnelle et les aspects humains et organisationnels me plaisent beaucoup.
    Cela fait quinze ans que je vis en France, cela fait 15 ans que j’y ai développé ma carrière. C’est donc pour moi une manière de remettre sur la table tout ce que j’ai reçu jusque là.

    Cette double culture, française et anglo-saxone, est-elle un atout pour ce rôle ?

    Je l’espère. J’ai travaillé au Canada et en Amérique du Nord pendant 15 ans avant de revenir en Europe, en Scandinavie et en France en 2000. La moitié de ma famille est nord américaine, l’autre française. J’ai naturellement la capacité à réfléchir dans les deux langues et j’espère bien que cela va être un atout. Mais je ne serai pas le seul de Groupama Team France à avoir cette particularité. Même si la France a de nombreux atouts dans son jeu, il est important de bien comprendre ce qui se passe autour de nous. Et dans la Coupe, cet autre monde est anglo-saxon.

    Quel type de management comptes-tu appliquer ?

    Mon objectif, c’est de m’entourer des meilleures personnes. Ce n’est pas moi qui vais faire le succès de Groupama Team France. Par contre, c’est à moi de mettre les bonnes personnes aux bons postes, que ce soit dans le Design Team, dans le marketing, dans la communication, les hospitalités et aussi d’aider Franck dans le domaine sportif. Si on arrive à avoir des personnes compétentes dans tous ces domaines, ca ira alors très bien. Mon rôle sera de mettre de l’huile dans les rouages, de m’assurer que toute l’équipe travaille ensemble. Il faut que tous les membres de Groupama Team France aient le plaisir de se lever le matin pour aller travailler, qu’ils aient l’envie de gagner ensemble en laissant leurs égos de côté car c’est une équipe qui monte au front, pas une addition de personnes.

    Penses-tu que Groupama Team France soit en mesure de gagner la Coupe ?

    Dans la Coupe, le temps est un facteur hyper important. L’argent aussi. Mais fondamentalement, le plus important, c’est l’objectif que l’on se fixe. Et dans ce domaine là, les choses sont très claires pour Franck : c’est la performance et rien d’autre. En s’inscrivant dans la durée, il n’y a aucune raison pour que Groupama Team France ne soit pas en mesure de remporter la Coupe. Quand à savoir si ce sera la 35ème, la 36ème ou la 37ème , l’avenir le dira ?

    Quoiqu’il en soit, sur les quais de Portsmouth, la présence du nouveau Team Manager de Groupama Team France ne laisse personne indifférent. Et c’est toute une équipe qui souhaite la bienvenue à Brun

    • Welcome Bruno ! •

  • Le Yacht Club de France avec Team France

    Club support du Groupama Team France, le Yacht Club de France entame, avec la 35e America’s Cup, sa sixième participation en qualité de Challenger. Une position qui lui permet à la fois de suivre avec passion la montée

    21 juillet 2015 • 35th America's Cup, AC World Series, America's Cup, Match Racing • Vues: 1653