Henry Bomby
Posts

  • A quelques jours du départ de Granville ce jeudi 12 mai à 14h30, quatre possibilités de parcours sont prévues afin de s’adapter aux conditions météorologiques que les solitaires pourraient rencontrés pour rallier Le Havre d’ici samedi soir.

    Du plus court (n°3) d’environ 143 milles nautiques au plus long (N°4) qui avoisine les 323, Benoît Charon nous décrit en quelques mots la course prévue :

    « Le départ sera une classique. Granville est désormais bien connu des figaristes, un peu plus de 200 milles à parcourir, des coefficients de marée modérés, les conditions météo seront les juges de paix de l’affaire.

     

    Le premier bord emmènera en début d’après midi la flotte vers l’Ouest ; une formalité d’une trentaine de milles et la bouée Banchenou qui, bien souvent, révèle l’homme ou la femme en forme en ce début de course. Il faudra faire attention aux petites embûches habituelles sur la zone : algues et casiers fleurissent en sortie de grande marée. On tourne à droite vers Guernesey, la soirée s’annoncera belle on en est sûrs, cinquante milles séparent la côte bretonne de l’Ouest de Guernesey.

     

    Il faut y laisser les Hanois à tribord, éviter les quelques roches qui débordent vicieusement au près du phare. Ce sera dans la nuit sans doute, sauf en cas de brise bien établie de secteur Sud, et dans ce cas une galopade qu’affectionnent les skippers…

     

    On ne passera pas dans le Raz Blanchard cette année. La route contourne les Casquets (figure emblématique de La Solitaire), Aurigny, la pointe Nord-Ouest du Cotentin avant un passage obligé en Rade de Cherbourg-en-Cotentin.

     

    La nuit aura certainement fait un premier tri mais la messe ne sera pas dite. On a vu ainsi des concurrents, en tête, déraper à l’entrée de la passe de la rade sous l’influence du courant, d’un calme soudain… Et d’un peu de fatigue !

     

    On atteindra ensuite les deux tiers de la course en passant le Raz de Barfleur. Et si la partition est assez simple jusque là, attention : car en cas de vents instables, la Baie de Seine peut être un redoutable arbitre. Courants influencés par la sortie du fleuve, brises thermiques incertaines… Quelques-uns pourraient être joueurs et bouleverser, avec un peu de réussite, un classement qu’on croyait jusque là établi !

     

    Cette arrivée au Havre sera une première pour la Solo Normandie. Et peut-être un final haletant. Sous la pointe de la Hève, où devrait être mouillée la ligne d’arrivée, le courant est fort, la Seine est proche qui y déverse ses eaux limoneuses, la falaise est haute…

     

    Les derniers milles, avec les yeux qui se ferment tout seuls, deux jours de course dans les bottes, seront sans doute très exigeants, physiquement comme moralement.

     

    Un beau parcours. Avec une énorme incertitude quant à sa durée. Pour le moment, pas de dépression ni de vent soutenu à l’horizon. Si le vent venait à s’étoffer ou à basculer pour des allures plus portantes, les premiers pourraient arriver dans la nuit de vendredi à samedi. Mais la météo. prévoit pour le moment à 10-15 nœuds de secteur Nord et Nord-Est, donc une flotte au près, et une fin de course marquée par un vent mollissant. L’alternance de mer ouverte et d’îles ne favorise pas le développement des brises, et les organisateurs devront suivre pas à pas la flotte pour être sûrs qu’elle rallie les eaux havraises avant le samedi soir…”

    • A quelle sauce seront mangés les Figaristes ? •

  • Solo Normandie, le prochain rendez-vous des Figaristes

    Après la Solo Maître Coq et la Transat AG2R La Mondiale, la Solo Normandie est le prochain rendez-vous des skippers de la classe Figaro Bénéteau 2. Inscrite au calendrier des courses événementielles, la Solo Normandie aura

    30 avril 2016 • Figaro 2, Monotypie, Solo Basse-Normandie, Solo Normandie • Vues: 1569

  • Yann Eliès auteur d’un finish incroyable

    La fin de course : une ‘boucle’ entre Atterrage St Malo et Videcoq (Granville) Tout d’abord le près a été marqué, comme prévu, par le passage d’un front générant une vingtaine de nœuds d’Ouest et une énorme

    29 mars 2015 • Figaro 2, Monotypie, Solo Basse-Normandie • Vues: 1830

  • Yann Eliès aux commandes !

    Benoît Charon, que s’est-il passé cette nuit alors que les SOLO sont en route vers l’Ouest des Minquiers ? Yann Eliès affirme sa domination sur la flotte et c’est un peu une course pour savoir qui sera second

    28 mars 2015 • Figaro 2, Monotypie, Solo Basse-Normandie • Vues: 1378

  • Le départ de la Solo Basse-Normandie a été donné à 14h40

    Bien que nous attendions un temps de ‘sanglier’, responsable du changement de parcours de cette 6ème édition, les conditions à la mi-journée était légères… et c’est dans 6 nœuds de vent, orienté au Sud-Ouest, et

    27 mars 2015 • Figaro 2, Monotypie, Solo Basse-Normandie • Vues: 1358

  • Mauvaise météo = parcours modifié

    Le parcours initial de la Solo Basse-Normandie 2015, départ de Granville pour une arrivée à Cherbourg, est remplacé. La météo annonçant du vent d’Ouest établit à une trentaine de nœuds avec rafales à plus de 40 à

    27 mars 2015 • Figaro 2, Monotypie, Solo Basse-Normandie • Vues: 1336

  • Opérations de jauge pour les 24 solitaires

    Les jaugeurs viennent contrôler, mesurer, valider la conformité des voiliers aux prescriptions de la classe Figaro Bénéteau 2. Il s’agit aussi de vérifier le bon fonctionnement du matériel de sécurité et de

    26 mars 2015 • Figaro 2, Monotypie, Solo Basse-Normandie • Vues: 1316

  • 25 solitaires inscrits, 10 sont déjà à bon port !

    La 6ème édition de la Solo Basse-Normandie voit un record d’inscriptions cette année ! Ainsi 25 skippers du circuit Figaro Bénéteau 2, dont 3 femmes, sont vont prendre le départ de Granville vendredi 27 mars pour une

    22 mars 2015 • Figaro 2, Monotypie, Solo Basse-Normandie • Vues: 1731

  • Morgan Lagravière maître des lieux

    En franchissant en tête hier soir à 21 h 48 la ligne d’arrivée aux Sables d’Olonne, Morgan Lagravière (Vendée) remporte la 11ème éition de SOLO ARRIMER. Il a parcouru les 305 milles du parcours en 1 jour 9 heures 40

    13 avril 2013 • Figaro 2, Monotypie, solo Arrimer • Vues: 1200

  • Bon départ pour les 26 concurrents de la Solo Arrimer

    Les 26 figaristes ont franchi la ligne de départ de la Solo Arrimer au large des Sables d’Olonne ce jeudi à 12h08. Sur une mer formée mais avec peu de vent, les gros bras de la série se sont rapidement portés aux

    11 avril 2013 • Figaro 2, Monotypie, solo Arrimer • Vues: 1323