GC32
Posts

  • Team Tilt prêt à défendre leur titre !

    Le Championnat du Monde 2019 GC32 se déroulera du 26 au 30 juin dans le port historique de Lagos, pointe sud-ouest de l’Europe, sur la côte portugaise de l’Algarve. Avec le soutien de la ville de Lagos, de la Marina

    20 juin 2019 • GC32, GC32 Racing Tour, Monotypie • Vues: 850

  • Le très rapide Team Oman Air remporte la GC32 Villasimius Cup

    La GC32 Villasimius Cup célèbre un très grand vainqueur ce soir, le Team Oman Air soutenu par EFG Private Bank Monaco ; mais lors du retour des 10 catamarans volants dans la Marina di Villasimius cet après-midi, leur avance

    27 mai 2019 • GC32, GC32 Racing Tour, Monotypie • Vues: 506

  • La flotte la plus solide de tous les temps

    la pointe la plus méridionale de la Sardaigne – sont des lieux magiques pour recevoir ce premier évènement, avec ses montagnes en toile de fond et ses plages de sable blanc, ses eaux bleu azur et sa vie marine exotique

    23 mai 2019 • GC32, GC32 Racing Tour, Monotypie • Vues: 690

  • Le quadruplé pour Sensation Océan !

    Le TOUR DE BELLE-ILE 2019 aura une nouvelle fois offert un spectacle magnifique en baie de Quiberon ! 366 bateaux ont pris le départ samedi matin, au large de La Trinité-sur-Mer, d’une 11eédition remportée, moins de cinq

    19 mai 2019 • Régates, Tour de Belle-Ile, Trophée Atlantique • Vues: 581

  • L’élite du foiling au rendez-vous du GC32 Racing Tour 2019

    Deux des équipages les plus réputés dans le monde de la voile figurent parmi la dizaine d’équipes inscrites cette année sur le GC32 Racing Tour 2019. Après avoir longtemps participé aux Extreme Sailing Series, Alinghi et

    10 mai 2019 • GC32, GC32 Racing Tour, Monotypie • Vues: 669

  • Oman Air et Zoulou sur le GC32 Racing Tour 2019 élargi

    Team Oman Air, soutenu par EFG Private Bank Monaco, participera aux cinq épreuves du GC32 Racing Tour avec deux nouveaux équipiers. Peter Greenhalgh, le chef de projet britannique également tacticien et régleur de grand-voile

    10 avril 2019 • GC32, GC32 Racing Tour, Monotypie • Vues: 638

  • Des anciens et nouveaux participants au GC32 Racing Tour unifié

    Un grand nombre des meilleurs marins au monde, parmi lesquels des champions Olympiques, des vainqueurs de la Volvo Ocean Race ou encore des navigateurs de la Coupe de l’America – anciens et actuels –

    27 mars 2019 • GC32, GC32 Racing Tour, Monotypie • Vues: 689

  • Au CEM, l’hiver sera chaud !

    Labelisé Pôle France Relève * au printemps dernier, le Centre d’Entraînement Méditerranée aborde l’année 2019 avec de nouvelles ambitions et un hiver d’entraînements hyper actif sur le plan d’eau de la Grande

    20 février 2019 • Catamaran de Sport, Diam 24, Monotypie, Moth Europe, Nacra 15, Voile Légère • Vues: 490

  • Une flotte unifiée au départ du GC32 Racing Tour 2019

    Pour sa sixième saison, cette Série aux 5 épreuves conçues pour des catamarans monotypes ultra-performants régatera une nouvelle fois sur des plans d’eau offrant vent stable et mer plate, permettant aux GC32 de voler à

    12 février 2019 • GC32, GC32 Racing Tour, Monotypie • Vues: 871

  • Interview bilan de Manfred Ramspacher, à l’origine du concept sportif de l’événement MARTINIQUE FLYING REGATTA et responsable de SIRIUS EVENEMENTS organisateur nautique de la manifestation.

    « Manfred, nous sommes à l’heure du bilan pour cette 1ére édition de la MARTINIQUE FLYING REGATTA, quel est le vôtre en tant qu’organisateur ? »

    MR – Comme toute première édition créer de toutes pièces une nouvelle histoire n’a pas été simple et a demandé beaucoup de persévérance : la distance, le caractère novateur avec toutes ces séries à foil rassemblées pour la première fois, l’effort à fournir pendant près d’un an pour convaincre les coureurs à venir en terrain sportif inconnu, la nécessité pour les équipes de part et d’autre de l’Atlantique d’apprendre à se connaître ; mais quand je vois et j’entends le retour des coureurs unanimement positif après cette semaine magnifique je me dis que cela en valait la peine ; tout cela évidemment n’aurait pas pu être possible sans l’engagement fort des institutions publiques Martiniquaises que sont le Comité Martiniquais du Tourisme et la Collectivité Territoriale de Martinique, ainsi que le Grand Port Maritime de Martinique , la Ville de Fort de France, la Ligue de Voile de Martinique et tous les autres partenaires.

    « Qu’est ce qui explique le succès de cette première édition si l’on en croit tous les témoignages exprimés par les compétiteurs ? »

    MR – C’est d’abord l’exceptionnel plan d’eau de cette baie de Fort de France ; le mot n’est pas exagéré et l’on entendu de la bouche de coureurs qui ont régaté dans tous les meilleurs plans d’eau du monde ; l’étendue de cet espace maritime, son caractère protégé en tant que baie fermée, la régularité et la stabilité du vent, la mer plate en toutes circonstances, en font un plan d’eau à la hauteur de ceux des plus grandes manifestations internationales comme l’America’s Cup ; ces qualités sont de plus particulièrement adaptées aux supports à foils qui ont besoin de vent régulier et de mer plate ; le plan d’eau me fait penser à la baie de Palma Majorque qui accueille une des plus belles manifestations de voile en Méditerranée , la Copa Del Rey ; enfin la beauté et la diversité des paysages entres les deux rives nord et sud sont remarquables, le rocher du Diamant contourné pendant le parcours côtier de vendredi laissera à tous un souvenir très fort ; et enfin l’accueil à terre par les équipes martiniquaises en particulier pendant les 3 soirées a été fait avec beaucoup de chaleur.

    « Quel est à votre avis le potentiel de développement de cet événement ? »

    MR – Il est à mon sens très fort ; créant des événements depuis une vingtaine d’années et ayant dirigé les plus grandes manifestations françaises de course au large ou de régate internationale je sais que la première édition est clé : soit on recueille l’adhésion des coureurs et on peut très vite s’attendre à une croissante forte les années suivantes, soit on ne convainc pas et l’événement a peu d’avenir ; on peut construire en quelques années avec la MARTINIQUE FLYING REGATTA un événement de plusieurs centaines de supports, sur ce concept original que j’ai proposé, et qui donne à la Martinique un rayonnement international comparable à celui de la Route du Rhum en Guadeloupe

    « Qu’y a t’il à améliorer après cette édition originale ? »

    MR – Evidemment il y a plein de choses à améliorer : l’anticipation dans toute la préparation en amont, la cohésion entre les équipes d’organisation en mer et à terre, et à développer le lien avec la Ligue de Voile de Martinique qui a fait un superbe boulot ; il faut aussi à mon sens travailler le lien avec la population Martiniquaise pour être capable de la mobiliser comme c’est le cas par exemple dans le Tour des Yoles ; les coureurs qui étaient basés à la plage de la Française ont été frappés du nombre de martiniquais qui sont venus les voir et leur poser des questions sur le fonctionnement de leurs belles machines à foil.

    « Il y aura donc une 2ème édition de la MARTINIQUE FLYING REGATTA en 2019 ? »

    MR – C’est évidemment aux institutions publiques Martiniquaises de décider mais je l’espère ; dans tous les cas il faudra que je dise rapidement aux responsables des différentes séries avec qui nous travaillons aussi toute l’année sur d’autres projets de bloquer les calendriers pour l’année prochaine, le salon nautique en décembre prochain est d’ailleurs généralement le lieu de ce type d’annonce et le bon timing de préparation tant pour les coureurs que les organisateurs.

    • Bilan d’une première édition •