Justine Mettraux
Posts

  • L’étape à Martin Le Pape et le général à Xavier Macaire.

    Cette grande étape de la Solo Maître Coq s’annonçait passionnante et riche en rebondissements. Elle a tenu toutes ses promesses, avec une succession de leaders différents, des conditions variées, du jeu à tous les

    5 mai 2019 • Figaro 3, Monotypie, Solo Maitre CoQ • Vues: 511

  • Grand jour, grande course.

    Après une journée de repos bien méritée hier, les 47 concurrents de la 16e édition de la Solo Maître CoQ se sont élancés, comme prévu, à 14 heures ce jeudi, pour la grande course de l’épreuve. Une boucle de 340

    2 mai 2019 • Figaro 3, Monotypie, Solo Maitre CoQ • Vues: 517

  • Une histoire de bascule !

    Si la journée d’hier a été marquée par les petits airs et de gros rebondissements, la faute à une importante bascule du vent, c’est presque le même scénario qu’a réservé cette journée de mardi aux 47 concurrents

    1 mai 2019 • Figaro 3, Monotypie, Solo Maitre CoQ • Vues: 493

  • Le bizuth Achille Nebout créé la surprise

    Cette première journée de course de la Solo Maître CoQ s’annonçait plutôt clémente, avec des conditions de vent assez faible. C’est, de fait, avec de petits airs (entre 4 et 10 nœuds) que les 47 marins en lice ont

    30 avril 2019 • Figaro 3, Monotypie, Solo Maitre CoQ • Vues: 548

  • 47 solitaires dans les starting-blocks

    Trois semaines après la Sardinha Cup qui s’est disputée en double, les Figaristes s’apprêtent à rempiler pour un tour. Une différence cependant (et de taille) : c’est en solitaire qu’ils vont en découdre cette fois,

    27 avril 2019 • Figaro 3, Monotypie, Solo Maitre CoQ • Vues: 603

  • En 2019, Justine Mettraux s’alignera pour une 4ème année consécutive sur le circuit Figaro. Mais pour cette saison, c’est avec les tout nouveaux Figaro 3 que les skippers s’affronteront. Les compteurs sont donc remis à zéro avec ce monocoque monotype à foils et plus que jamais ce sont des courses à armes égales qui se dérouleront tout au long de la saison.

    Justine s’est concentrée sur la prise en main de son Figaro 3 depuis la réception de celui-ci fin janvier à Lorient. Au programme, beaucoup d’entraînements en double avec Gwénolé Gahinet, qui sera aux côtés de Justine sur le Figaro TeamWork pour la première compétition de la saison.

    Tu as réceptionné ton Figaro 3 en début d’année, comment ça se passe avec ce nouveau bateau ?
    Justine Mettraux : « Ça se passe bien. C’est intéressant de découvrir un nouveau bateau. Il est vraiment différent du Figaro 2, avec une voile en plus, des foils… Depuis la réception du bateau fin janvier, c’est bien intense ! On s’est dépêché de faire le chantier pour pouvoir le mettre à l’eau et commencer à naviguer. On a enchaîné avec beaucoup de jours de navigation jusqu’à maintenant. C’est chouette, il faut apprendre à se servir du bateau, trouver les bons réglages, trouver comment faire les manœuvres au mieux, il y a beaucoup de boulot sur pas mal de dossiers ! »

    Comment se déroulent les entraînements ?

    Justine Mettraux : « On est un assez gros groupe à s’entraîner ensemble maintenant que tout le monde est à l’eau. Il y a notamment Charles Caudrelier, Fabien Delahaye, Loïck Peyron qui nous a rejoint ces derniers jours, Pascal Bidégorry qui est avec Arthur Le Vaillant. Donc ça fait du beau monde et c’est intéressant. On échange beaucoup entre nous, on débriefe ensemble, on essaye de partager des infos sur les réglages, sur la préparation des bateaux pour que tout le groupe progresse ensemble et que les entraînements restent les plus intéressants possibles pour tout le monde. »

    Tu t’entraînes surtout en double pour le moment ?

    Justine Mettraux : « Jusqu’à maintenant, la plupart des entraînements étaient en double avec Gwénolé en vue de la Sardinha Cup. S’entraîner à deux, c’est aussi beaucoup plus rapide pour faire toutes les manœuvres sur le bateau et ça permet de travailler plus de choses en une journée. On a déjà pas mal navigué avec Gwénolé et on va continuer jusqu’à l’arrivée de la 1ère course. On a aussi quelques stages en solo parce qu’après la Sardinha Cup, on enchaîne rapidement sur la Solo Maître coq et la Solitaire Urgo Le Figaro, donc il faut déjà avoir pas mal avancé. »

    Comment te sens-tu actuellement ?

    Justine Mettraux : « C’est un peu du 6 jours et demi sur 7 par semaine depuis le début du mois de janvier ! Il y a eu beaucoup de travail jusqu’à maintenant. Là ça commence gentiment à se calmer, on a bien avancé sur la préparation du bateau. Je me sentais un petit peu fatiguée ces derniers jours, on n’a pas eu beaucoup de pauses mais cette semaine c’est plus tranquille, ça va permettre de finaliser les choses et de ne pas être trop dans le jus pour la première course. »

    Tu as été élue navigatrice suisse de l’année aux SUI Sailing Awards en février dernier, peux-tu nous dire un mot à ce sujet ?

    Justine Mettraux : « J’avais fait deux bonnes Solitaire ces deux dernières années, une bonne Jacques Vabre avec Bertrand Delesne en 2017, donc c’est chouette d’être reconnue pour ça. Mais c’est vrai que je suis toujours la seule suissesse à faire de la course au large en solitaire, j’étais la 1ère à faire la Mini-Transat, la 1ère à faire la Solitaire, la 1ère à faire la Jacques Vabre… J’espère que ce prix donnera envie à d’autres filles de se lancer là-dedans ! »

    • Nouvelle saison et nouveau bateau pour Justine Mettraux •

  • Solo Maître CoQ 2019 : la première épreuve en solo sur Figaro 3!

    Deuxième des cinq épreuves du calendrier 2019 de la classe Figaro Beneteau comptant pour le Championnat de France Elite de Course au large (dotée d’un coefficient 2 et qualificative pour la Solitaire Urgo – Le Figaro), la

    11 mars 2019 • Figaro 3, Monotypie, Solo Maitre CoQ • Vues: 750

  • Douarnenez Horta : deux courses pour le prix d’une

    Une escapade estivale en plein cœur de l’été. C’est le programme alléchant que propose Douarnenez Courses aux coureurs de la classe Figaro Bénéteau, en organisant la deuxième édition de la Douarnenez – Horta Solo,

    12 décembre 2018 • Douarnenez Horta, Monotypie • Vues: 493

  • Le début de l’année 2018 a été riche en projets et en émotions pour la skippeuse genevoise Justine Mettraux qui a surtout navigué en duo aux côtés d’Isabelle Joschke lors de la Transat AG2R La Mondiale et en équipage sur 2 étapes de la Volvo Ocean Race à bord de Dongfeng, bateau victorieux de la course.
    Pour cette 2ème partie de saison, Justine retrouve son Figaro TeamWork en solo avec en ligne de mire La Solitaire Urgo Le Figaro qui se déroulera en août et septembre prochains. Ce sera une 3ème participation à cette course au large à armes égales pour Justine qui aimerait à nouveau inscrire son nom dans le top 10 de l’épreuve.

    Quels sont les moments forts de ta première partie de saison ?

    Justine Mettraux : “Je retiens surtout les étapes de la Volvo Ocean Race et la Transat AG2R La Mondiale.
    Le début de saison a été compliqué avec Les Sables d’Olonnes où je talonne et je ne peux pas prendre le départ de la Solo Maître Coq. Je pense que c’était une bonne leçon sur la gestion de la fatigue. J’ai tendance à vouloir trop en faire. Parfois il faut soit refuser des propositions soit alléger un peu le programme pour prendre un peu de repos.
    Il a fallu gérer et faire réparer le bateau rapidement. Ce qui a entraîné des jours de travail en plus pour tout remettre en ordre et être bien prêt pour la Transat AG2R. Pendant la Transat, un OFNI nous percute, donc c’était encore une fois chantier pour le bateau au retour de Saint-Barth.
    Ce début de saison, c’était un peu « gestion de crise », mais le bateau vient juste d’être remis à l’eau, donc tout est bien en ordre pour la Solitaire qui sera la dernière course de la saison.”

    Comment te sens-tu en ce moment ?

    JM : “Il y a un peu de fatigue. Je suis en train d’organiser la suite de la saison et je fais également la nav pour les équipages du CER* qui participent au Tour de France à la Voile. Ce qui signifie : se lever tôt le matin pour faire la météo et se remettre dessus tous les soirs !! Le Tour est en format réduit cette année, ça ne dure que deux semaines et je fais ça depuis la maison, donc c’est plus facile.
    Sinon, je viens de ramener mon Figaro à Lorient. Je vais pouvoir faire une petite pause avant les entraînements pour la Solitaire qui auront lieu début août.”

    Quel est ton objectif pour ta 3ème participation à la Solitaire ?

    JM : “Cette année, je me suis un peu moins concentrée sur la Solitaire. Si j’arrive à refaire un top 10, ce serait vraiment super. Je pense que c’est difficile pour tout le monde de refaire un top 10 chaque année, mais c’est mon objectif. Ça demande un peu de réussite, que tout se passe vraiment bien, de ne pas rencontrer de soucis techniques et de ne pas prendre de mauvaises options niveau météo.
    Si je me rapproche du top 10 ou que je rentre dans le top 10, je pense que je serai déjà satisfaite.”

    * Centre d’Entraînement à la Régate de la ville de Genève

    • La Solitaire, prochain objectif pour Justine Mettraux •

  • La grande course à Benjamin Dutreux, l’épreuve à Alexis Loison

    De mémoire de Figariste, rarement on a vu une course avec autant de rebondissements et de reversements de situation ! Le grand parcours de la 15e Solo Maître CoQ a, en effet, réservé un incroyable suspense et clairement mis

    18 mars 2018 • Figaro 2, Monotypie, Solo Maître CoQ • Vues: 745