Adrien Hardy
Posts

  • La bataille de l’Angleterre

    Avec 15 à 20 noeuds de vent d’ouest et de belles éclaircies, ce sont des conditions de rêve qui poussent la flotte des Figaro Bénéteau tout droit vers l’Ile de Wight, prochaine marque de parcours avant la

    10 juillet 2012 • Figaro 2, La Solitaire du Figaro, Monotypie • Vues: 1102

  • A l’attaque de Wolf Rock !

    Toujours aux avants postes de cette troisième étape de La Solitaire du Figaro – Eric Bompard Cachemire 2012, Fabien Delahaye (Skipper Macif 2012) navigue désormais bord à bord avec Morgan Lagravière (Vendée). Les deux

    10 juillet 2012 • Figaro 2, La Solitaire du Figaro, Monotypie • Vues: 1186

  • Voir Belle-Ile et s’en aller

    Le soleil se lève tranquillement sur l’archipel des Glénan que les skippers abordent en ce moment. Au classement de 5h, si les positions en tête n’ont que peu évolué depuis hier soir, le passage de Belle-Ile a

    9 juillet 2012 • Figaro 2, La Solitaire du Figaro, Monotypie • Vues: 1232

  • Un dernier départ sous pression

    Les conditions étaient parfaites en ce dimanche 8 juillet pour le départ de l’ultime étape de cette 43e édition de La Solitaire du Figaro – Eric Bompard Cachemire. À 13h, les 36 solitaires encore engagés dans la

    8 juillet 2012 • Figaro 2, La Solitaire du Figaro, Monotypie • Vues: 1091

  • Le dernier combat

    C’est la dernière et la plus belle. L’ultime occasion de flamber pour les navigateurs en mal de performance ou d’enfoncer le clou pour les leaders. Et c’est un sacré gros morceau. L’étape la plus

    7 juillet 2012 • Figaro 2, La Solitaire du Figaro, Monotypie • Vues: 1066

  • De l’olympisme à La Solitaire

    La troisième étape de La Solitaire du Figaro-Eric Bompard Cachemire à destination de Cherbourg-Octeville (départ dimanche 13h00) emmènera les 37 concurrents sous les côtes sud de l’Angleterre. La route directe fera

    6 juillet 2012 • Figaro 2, La Solitaire du Figaro, Monotypie • Vues: 1086

  • Le classement après jury

    Le jury de La Solitaire du Figaro-Eric Bompard Cachemire s’est réuni cet après-midi à Saint Gilles Croix de Vie pour juger une série de réclamations de coureurs relatives à un incident qui s’est déroulé

    5 juillet 2012 • Figaro 2, La Solitaire du Figaro, Monotypie • Vues: 1378

  • Tout reste à faire !

    Les marins ont grillé les deux tiers de leurs cartouches sur cette 43e Solitaire du Figaro – Eric Bompard Cachemire dont la particularité est d’offrir cette année une pièce en trois actes. Vainqueur à Gijon,

    4 juillet 2012 • Figaro 2, La Solitaire du Figaro, Monotypie • Vues: 1216

  • Au terme d’une navigation de 451 milles entre Gijon et Saint Gilles Croix de Vie via le raz de Sein, Gildas Morvan remporte une magnifique victoire construite dès les premiers milles de cette étape. Derrière Cercle Vert, Nicolas Lunven (Generali) et Yann Eliès (Groupe Queguiner – Le Journal des Entreprises) complètent le podium de cette deuxième étape. Premières déclarations de Gildas Morvan, Nicolas Lunven et Yann Eliès :

    Gildas Morvan (Cercle vert) 1er en 2 jours 11 heures 28 minutes 28 secondes :


    « En partant de Gijon l’objectif était de tout remettre en place suite à ma mauvaise première manche. Il fallait partir à l’attaque et être assez agressif dès le départ. C’était l’idée principale. Il fallait vraiment être devant dans la dorsale et ressortir avec de la pression. Plus tu sortais en tête de cette dorsale, plus tu avais de vent et plus tu accélérais. Il fallait vraiment être devant. Il y a un matin, je n’arrivais pas à ressortir devant Lunven et je ne comprenais pas trop. J’avais un sac dans la quille et impossible de l’enlever. J’ai dû affaler le spi, faire une marche arrière et repartir même derrière lui. Après ça a été la bagarre. J’ai ensuite réussi à l’avoir juste avant de passer l’occidentale de Sein et là je savais que c’était aussi un point clé. Je savais qu’en sortant en tête je partais avec le courant jusqu’à la Basse du Lis et après vers le raz de Sein avec la renverse. Il y a eu quelques coups à jouer en allant chercher le courant vers Tevennec. Je suis satisfait car j’ai réussi à mener sur la quasi-totalité de la course. J’ai été agressif comme il fallait et je n’ai rien lâché. J’étais en forme sur la dernière journée car j’ai bien dormi avant et je ne voulais surtout rien lâcher. Vérifier les algues les plastiques, les réglages, il fallait être dessus pour ne rien perdre et ne pas se faire rattraper. J’ai bien tenu Nico Lunven, pour moi c’est fabuleux. L’objectif est de gagner et pour la troisième étape il y a pas mal de trucs à faire avec des courants dans lesquels jouer. »

    Nicolas Lunven (Generali) 2e en 2 jours 11 heures 31 minutes 45 secondes :


    « Je suis super content, mais la petite pointe de déception c’est que je fais une grande partie du Golfe de Gascogne en tête. J’ai essayé d’analyser ce petit passage à vide et j’ai du mal à expliquer là où Gildas m’a doublé. J’ai ensuite réussi à grappiller un petit peu mais pas assez pour revenir et le doubler. Je perds l’étape sur une seule petite erreur, mais je suis très très content de faire deuxième. C’était une super étape, j’ai pris beaucoup de plaisir. J’ai hâte d’aller me mettre dans un bon lit, je suis assez fatigué. Entre Groix et Belle-Ile j’ai réussi à me reposer une peu mais j’ai globalement passé mon temps à faire avancer le bateau. »

    Yann Eliès (Groupe Queguiner Journal des Entreprises) 3e en 2 jours 11 heures 38 minutes et 53 secondes


    « Je suis content de cette troisième place parce qu’à un moment le tableau n’était pas le même, une fois qu’on est sorti de la dorsale dans le Golfe de Gascogne. Les premiers avaient 4 à 5 milles d’avance sur moi avec la possibilité de creuser sur le côtier, mais je finis avec 7 minutes de retard sur Nicolas Lunven ce n’est donc pas si mal que ça. Je regagne un peu de temps sur mes camarades de la première étape. Je suis content que ça se passe comme ça.
    C’est une bonne opération, mais il va falloir que je soigne les départs. Pour l’instant ce n’est pas mon point fort et ça pourrait me jouer des tours. J’ai réussi à sauver les meubles à chaque fois. C’est plus compliqué de revenir quand tu commences par un long bord de vitesse comme ça que sur un côtier où tu as plus d’opportunités. J’ai bien dormi cet après-midi. On a eu un long bord de travers là où mon pilote de secours pouvait barrer correctement. J’arrive à peu près reposé. »

    • Les mots des trois premiers de la deuxième étape •

  • Gildas Morvan vainqueur à Saint Gilles Croix de Vie

    Ce mardi 7 juillet à 23 heures 58 minutes et 28 secondes, Gildas Morvan a franchi en tête la ligne d’arrivée à Saint Gilles Croix de Vie. Le skipper de Cercle Vert remporte la deuxième étape de la Solitaire du

    4 juillet 2012 • Figaro 2, La Solitaire du Figaro, Monotypie • Vues: 1205