Energy Team persiste …

© Christophe Launay / www.sealaunay.com

Depuis les dernières régates à San Diego en novembre dernier, Energy Team poursuit la construction progressive et méthodique de son projet en vue de sa participation à la 34e America’s Cup. Le prochain rendez-vous des AC World Series se déroulera dans quelques semaines en Italie, à Naples du 7 au 15 avril prochain et l’objectif pour le Challenger français sera évidemment de confirmer les bons résultats enregistrés à San Diego en novembre dernier. Pour l’heure, la mobilisation de l’équipe est totale et se situe dans tous les compartiments du jeu : sportif, technique, stratégique, marketing. Alors que se précise la nouvelle feuille de match pour Naples, l’annonce prochaine d’un accord majeur va permettre à Energy Team de franchir bientôt un nouveau cap.

Ambition, lucidité et réactivité sont les maitres-mots du Challenger français qui a enclenché la surmultipliée et doit s’adapter en permanence à la montée en puissance de l’événement, aux différents scénarios et programmes possibles et aux effets d’une conjoncture qui nécessite sans cesse des ajustements marketing et financiers. Après la phase de préparation technique et de travail rigoureux à terre, place à l’entrainement, à l’engagement et aux prochaines confrontations sur l’eau.

Confirmer la progression enregistrée à San Diego

Depuis le lancement du projet Energy Team, les objectifs sont clairs et hiérarchisés. Atteindre le plus haut niveau sportif en AC45 et se situer au niveau des « Top Team ». Avec deux places en finale et plusieurs podiums obtenus en novembre dernier à San Diego, les français ont démontré qu’ils étaient capables de s’attaquer aux meilleures équipes du monde, à l’image d’Oracle ou d’Emirates Team New Zealand. A Naples en avril prochain, il faudra confirmer ces bons résultats mais aussi construire un niveau de jeu plus performant encore et ce, malgré un manque d’entraînement cet hiver. Comme l’explique Loïck Peyron : « Nous n’avons pas navigué ensemble en AC45 depuis les épreuves de San Diego, mais personne n’est resté les bras ballants, je vous rassure. J’étais sur le Trophée Jules Verne cet hiver et je viens de reprendre sur le circuit Extrême 40. Yann Guichard et d’autres membres du team comme Christophe André se sont entrainés en MOD 70 quand Arnaud Jarlégan a confirmé son titre de Champion d’Europe en 18 pieds… »

Nouvelle feuille de match pour Naples

Présent à Naples, Loïck Peyron ne sera pas à bord d’Energy Team et comme à San Diego il a confié la barre du monotype français à Yann Guichard. Côté équipage le britannique Peter Greenhalgh sera remplacé par le Suisse Arnaud Psarofaghis. Loïck Peyron : « Peter s’en va, essentiellement pour un soucis de communication à bord. Même si le travail de Peter a toujours été excellent, il est difficile de parler deux langues sur un même bateau en compétition. J’espère que vu son grand talent, nous le retrouverons vite sur le circuit. L’équipage d’Energy Team pour Naples sera donc exclusivement francophone et composé de Yann Guichard, Arnaud Jarlegan, Christophe André, Devan Le Bihan et Arnaud Psarofaghis. »

Men at work

Le planning du défi Français est pensé pour se présenter fin prêt à Naples et commencer les entrainements le plus tôt possible. L’équipe technique présente à Valence depuis plusieurs semaines a pu checker le bateau dont l’ensemble des pièces avait été démonté à San Diego afin de tout vérifier avant la saison 2012. A Naples, pour faire face aux conditions de petit temps attendu, les ailes des AC45 seront rallongées par un module supplémentaire en tête de mât (5m2) permettant d’aller chercher le vent plus haut et de donner plus de puissances aux monotypes. Dans la même logique, Energy Team se présentera à Naples avec un nouveau jeu de voiles d’avant afin d’être encore plus performant dans les petits airs italiens attendus à Naples puis à Venise.

Optimiser le dispositif pour accéder à la Louis Vuitton Cup en AC72

Les partenaires d’Energy Team permettent aujourd’hui à l’équipe française de confirmer son engagement sur le circuit AC45 jusqu’aux épreuves se terminant l’été 2013 à San Francisco. Mais Energy Team prévoit d’optimiser son dispositif global (sportif, communication, marketing, R&D), afin de se trouver en situation de s’engager sur le circuit AC72 ou au minimum de figurer en meilleure place sur le circuit AC45. Comme le précise Bruno Peyron : « Nous étudions l’idée d’engager un deuxième AC45 la saison prochaine, afin de construire un groupe large qui pourra constituer notre équipage pour l’AC72. Nous continuons donc à tout mettre en oeuvre pour être présents à San Francisco pour la Louis Vuitton Cup 2013. Nous en connaissons les enjeux et les conditions : un niveau d’expérience, de crédibilité et de talent sportif. Un design team et une équipe de construction capable de produire un bateau performant. Enfin, une offre marketing cohérente et un produit commercial adapté en terme de retour sur investissement. Globalement notre équipe est complète, performante à tous les niveaux et réunit toutes les conditions pour porter le défi de la France dans la prochaine Coupe de l’America. Je rappelle que notre engagement est inscrit dans la durée et que si notre ambition est d’être déjà présent sur la 34e America’s Cup, c’est aussi pour préparer la suivante. C’est la raison pour laquelle nous ne voulons rien lâcher et que l’on tentera tout pour réunir nos partenaires autour de ce projet exceptionnel ».

Source

America's Cup Media

Liens

Informations diverses

Au vent

Les vidéos associées : AC World Series