La Transat en Double officialise son départ le 9 mai 2021

© Pierrick Contin

Rendez-vous incontournable pour les marins, la Transat en Double annonce son retour en 2021. Celle qui depuis 30 ans permet aux skippers, professionnels et amateurs, de s’affronter sur l’Atlantique en double à armes égales, s’élancera de Concarneau le 9 mai prochain pour mettre le cap sur des retrouvailles attendues avec Saint-Barthélemy. Annulée pour cause de crise sanitaire l’année passée, l’épreuve devait rester une course phare du Championnat de France Elite de Course au Large. La détermination et la volonté d’un mouvement collectif associant les partenaires institutionnels, la Classe Figaro Bénéteau, ses marins et l’organisateur OC Sport Pen Duick ont permis d’envisager rapidement la tenue d’une nouvelle édition en 2021 dans le respect des mesures sanitaires en vigueur au printemps. Tous attendent avec impatience de renouer avec les émotions et le haut niveau sportif qui font le sel de cette épreuve à part.

Depuis 30 ans, la Transat en Double tisse d’indéfectibles liens entre la Bretagne et Saint-Barthélemy. Depuis 1992, elle sacre non seulement de grands champions mais permet également à des amateurs d’accéder à une part de rêve en s’alignant aux côtés des professionnels. En 2020, alors qu’elle devait fêter sa 15e édition, l’épreuve était contrainte de rester à quai pour cause de pandémie. Quelques semaines plus tard, son partenaire historique, AG2R LA MONDIALE, annonçait sa volonté de se tourner vers d’autres horizons. Mais ces deux annonces difficiles n’ont pourtant pas douché les enthousiasmes des différents acteurs, OC Sport Pen Duick, l’organisateur, répondant à la nécessité de l’organiser. Ces dernières semaines, tous ont eu à cœur de se mobiliser pour que la Transat en Double puisse avoir lieu en 2021, conscients des enjeux portés par cette épreuve pour renforcer l’attractivité́ du calendrier de la classe Figaro Bénéteau. Une conjugaison d’efforts qui permet aujourd’hui, couplée à une attention particulière portée sur les règles sanitaires, de confirmer un départ le dimanche 9 mai de Concarneau, à destination de Saint-Barthélemy, et d’ancrer ainsi une épreuve et un parcours dans la continuité.

Une incroyable mobilisation collective

Si la confirmation de l’organisation de la Transat en Double est une première victoire, elle est aussi et surtout le résultat d’une formidable faculté d’adaptation et de mobilisation de la part de l’ensemble des parties prenantes. OC Sport Pen Duick a ainsi pu s’appuyer sur les collectivités, en Finistère et aux Antilles, et sur tous les partenaires institutionnels pour avancer sereinement dans l’organisation de cette nouvelle édition. Au premier rang de ceux-ci, la Région Bretagne, par la voix de son Président Loïg Chesnais-Girard, n’a jamais failli à son soutien : « Nous sommes si heureux de retrouver la Transat qui nous a tant manqué en 2020 ! La Région Bretagne reste un partenaire fidèle de la Concarneau-Saint-Barth et, cette année, elle a redoublé d’efforts pour que la Transat ait bien lieu au départ de notre Cornouaille. Car, au-delà de la belle fête populaire qui anime les quais de Concarneau avant le départ, la course à la voile véhicule des valeurs qui nous sont chères : le goût de l’effort, la performance, l’excellence et la capacité à se dépasser. »

Une première Transat pour les Figaro Bénéteau 3

Le 9 mai 2021 sera donc un jour de fête pour les marins et pour tous les amoureux de la voile. Mais il sera également un jour historique pour la Classe Figaro Bénéteau, puisqu’il s’agira du premier départ des Figaro Bénéteau 3 pour une course transatlantique. Cette traversée océanique à armes égales se jouera sans escale sur un parcours strictement identique aux années précédentes, au départ de Concarneau, via un waypoint à respecter aux Canaries à proximité de Las Palmas, avant de mettre le cap sur les Antilles. À plus de deux mois du coup d’envoi, une quinzaine de duos a d’ores et déjà répondu présent parmi lesquels Martin Le Pape et Yann Eliès (Fondation Stargardt), Tom Laperche et Loïs Berrehar (Bretagne CMB Performance) ou encore Estelle Greck et Laurent Givry (RLC Sailing). Une chose est sûre, les ingrédients d’une belle Transat en Double seront réunis avec un heureux mélange de professionnels et d’amateurs, d’hommes et de femmes, de bizuths et de confirmés. Et nombreux seront ceux qui feront tout pour succéder aux tenants du titre Adrien Hardy et Thomas Ruyant, vainqueurs en 2018, ou encore à un certain Charlie Dalin, lauréat en 2012 associé à Gildas Morvan…

Ils ont dit

Hervé Favre, Président d’OC Sport Pen Duick

« Nous sommes complètement mobilisés pour répondre aux attentes de la classe, des marins et des acteurs historiques de la course. Avec le soutien de nos partenaires institutionnels et privés, nous mettons tout en œuvre pour faire de cet événement, une réussite. Sportivement, cette 15e édition de la Transat en Double marquera l’histoire comme étant la première disputée à bord des Figaro Bénéteau 3. »

Jean-Bernard Le Boucher, Président de la Classe Figaro Bénéteau

« Récemment élu à la présidence de la Classe Figaro Bénéteau, c’est une vraie chance de pouvoir assister, en début de mandat, à la première traversée de l’Atlantique du Figaro Bénéteau 3. La Transat en Double – Concarneau – Saint-Barthélemy est un défi sportif pour les duos de marins engagés et découvrir leur bateau à l’épreuve de cette transat promet de belles émotions. »

Nathalie Sarrabezolles, Présidente du Conseil départemental du Finistère

« Le Conseil départemental du Finistère a toujours soutenu le nautisme. De l’installation du pôle Finistère Course au large au soutien à de grands rassemblements maritimes et grandes courses comme la Transat en Double, en passant par le soutien aux clubs et centres nautiques, nous sommes fiers d’être le premier département littoral français ».

Jean-François Garrec, Président de CCI MBO Quimper et de CCI Bretagne

« Nous traversons de fortes turbulences économiques liées à la crise sanitaire. Pour faire face, la CCI poursuit ses efforts et accompagne les entreprises dans tous les domaines et à toutes leurs phases de leurs développements. La Transat représente une opportunité à saisir et, tant que la situation le permet, nous soutenons cette initiative motrice pour l’attractivité touristique du territoire. »

Marc Bigot, Maire de Concarneau

« La Ville de Concarneau va accueillir sur ses quais, du 30 avril au 9 mai 2021, la Transat en Double – Concarneau – Saint-Barthélemy. Les grandes courses confortent la vocation maritime de notre ville et son ancrage dans le paysage de la course au large. Concarneau vibrera en mai prochain pour soutenir les figaristes dans les exploits qu’ils accompliront lors de cette toute première traversée de l’Atlantique sur Figaro 3. »

Bruno Magras, Président du Conseil Territorial de Saint-Barthélemy

« Dans cette période compliquée et incertaine, l’île de Saint-Barthélemy est un partenaire solide et se tient aux côtés des marins pour le plus grand plaisir de tous ses habitants. Tout se met donc en place pour que la Transat en Double – Concarneau – Saint-Barthélemy marque le calendrier vélique 2021 et que le nouveau Figaro Bénéteau 3 y brille pour la première fois. »

Nils Dufau, Président du Comité Territorial du Tourisme de Saint-Barthélemy

« Depuis 1992, cette compétition transatlantique entretient l’amitié entre nos deux territoires. Mais il s’agit parallèlement d’une célébration de l’esprit sportif et du goût de l’aventure en totale symbiose avec l’histoire et la tradition de la voile si chère aux habitants de l’île. La Collectivité de Saint-Barthélemy, le port de Gustavia, le Saint-Barth Yacht Club et le Comité du Tourisme de l’ile s’associent pleinement à ce bel événement nautique. »

Martin Le Pape, skipper Fondation Stargardt

« Une transatlantique, ça fait rêver ! La traversée de l’Atlantique en Figaro 3, c‘est une première, et en mai c’est inédit. Conserver cet ADN de course au large au sein de la classe Figaro Bénéteau est indispensable.
Pour ces raisons, avec Yann Eliès, nous avons hâte d’être au départ de la Transat en Double, on a un équipage solide et complémentaire, alors on y va clairement pour la gagner ! »

Estelle Greck, skipper RLC Sailing

« La Transat en Double, c’est un des gros objectifs de la saison. Ce sera pour Laurent, mon coéquipier, sa première transat donc ça représente un beau challenge. J’ai déjà traversé l’Atlantique et je sais que ce sont des courses qui me plaisent beaucoup, j’aime rester longtemps en mer. Mais comme c’est notre première saison en Figaro Bénéteau, on va se concentrer sur le classement Bizuth. »

Tom Laperche, skipper Bretagne CMB Performance

« J’ai vraiment envie de participer à cette Transat en Double car c’est un format radicalement différent de ceux sur lesquels j’ai couru ces deux dernières années. Et puis, ça me permettra de préparer mon avenir, de passer sur de plus gros supports. Le côté « aventure » d’un si long parcours est également attirant, mais ce qui me plaît le plus, c’est l’aspect de véritable aventure humaine. Avant même le résultat, passer 20 jours à deux avec Loïs Berrehar, nous permettra de créer de beaux souvenirs, et pour moi c’est l’essentiel. »

Source

Effets Mer

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 19 février 2021

Matossé sous: Figaro 3, La Transat en Double, Monotypie

Vues: 461

Tags: , , , , ,

Sous le vent

Au vent