Ces “Dames de Fer”… ou ne pas faire une Transquadra

© François van Malleghem

Sans elles, la course n’aurait sans doute jamais connu un tel succès.

Elles, ce sont les femmes des coureurs qui permettent à leurs époux d’aller pour la première fois, ou une fois encore, sur leur terrain de jeu favori d’où elles sont le plus souvent exclues. Elles les aiment tant leurs champions que lorsqu’ils viennent leur annoncer… peut-être penaud : ”chérie, je crois que je faire la Transquadra”…elles lèvent à peine les yeux et répondent ”Bien sûr amour ! je sais que tu es heureux sur l’eau, n’oublie pas que ta fille se marie cette année ! ”

Gloire à elles donc qui laissent ces quadras écervelés faire un dernier tour de manège. ” S’il te plaît juste un dernier…”

Sylvie Le Breton a poussé loin le bouchon, elle a, elle même, inscrit son mari,Jean -Paul, à la course à l’insu de ce dernier pour lui souhaiter avec ses copains un bon anniversaire. Une idée cadeau qui a mobilisé 100 personnes et donné naissance à un blog dynamique dédié à la souris Mermon. (épouse de J-Paul Le Breton, en double)

Chez les Croyère, Elisabeth joue la carte de la sérénité. ”C’est son monde ! Dans la mesure où ça lui fait plaisir il n’y pas de problème. Je coopère quand je le peux, mais il est parfaitement autonome.” (épouse d’Antoine Croyère, en double sur Team Winds)

Brigitte Codron a encouragé son mari Paul à la faire. ”On est tous devenus accros du site pendant la course. J’étais tous les jours dessus. J’ai également échangé quelques mails avec lui que je partageais avec le cercle d’amis aussi très impliqués. J’ai bien aimé cette solidarité fraternelle qui est apparue pendant la Transquadra. J’ai presque eu l’impression d’y participer.” (épouse de Paul Codron, en double sur Lucky Duck)

Manon Gouin confirme. ”Bien sûr je suis ravie pour lui et à mesure que la date du départ approche on partage le stress du bonhomme, mais je ne suis pas inquiète, on échange quelques mails durant la course, je vais sur le site, super bien fait, et dès qu’un copain à une info le téléphone sonne. C’est génial, tout le monde participe à sa mesure… Des enfants aux amis. Il y a une bulle Transquadra qui m’entoure.” (épouse de François Gouin, en Solitaire sur Océanosaures)

Annaïg Vicariot, qui a accouché d’un petit Malo, entre les deux étapes est très contente pour son grand marin de mari. ”Il gère tout. Dans la préparation, il s’occupe de tout. J’ai l’impression de participer lorsqu’il est parti. On échange par mail et je transmets aux amis qui sont aussi impliqués que moi. Le téléphone sonne beaucoup à la maison lorsqu’il est en mer. On étudie tous sa progression. S’il n’avance pas on s’inquiète et il nous rassure vite : « Manque de vent ! ” (épouse de Philippe Vicariot, en Solitaire sur Swinhoe)

Le mot de la fin pourrait revenir à Sophie L’Ollivier ” j’ai épousé un marin je savais à quoi je m’attendais, je ne suis pas étonnée, je suis contente pour lui.” (épouse de Jean-Baptiste l’Ollivier, en Solitaire sur Baleine Blanche)

Elles sont, plus qu’on ne l’imagine, la Transquadra !

Source

Agence Gwénola Gallois

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent