Rendez-vous à Tahiti pour la finale du World Diam Tour

ACTE DE NICE, AMAURY SPORT ORGANISATION, ASO, RAID COTIER, TOUR DE FRANCE A LA VOILE 2017

© Jean-Marie LIOT / ASO

Les équipages arrivent ce soir à Tahiti (UTC-10) pour le départ du Grand Prix Pacifique des Jeux, dont les régates d’entrainement débutent samedi 10 novembre à Papeete. Huit équipages au total se sont donnés rendez-vous pour disputer la dernière étape du World Diam Tour, le championnat international de la classe Diam 24.

Des habitués du Tour Voile

Au programme un parcours d’île en île qui partira de Tahiti vers Moorea, Huahine, Raiatea et Bora Bora. Les raids seront précédés de stadiums sur le modèle du Tour Voile.

On retrouve d’ailleurs de nombreux habitués de la Grande Boucle du Tour dont Cheminées Poujoulat (Bernard Stamm), Oman Sail (Stevie Morisson), le CER (Nelson Mettraux), Team Mood (Damien Iehl-Aurélien Ducroz), Trésors de Tahiti PRO (Manutea Mahai et Teva Plichart) et Team Merlin (Benoit Champanhac). Deux autres équipages tahitiens, Trésors de Tahiti Espoirs et Team SCEAP auront l’occasion de se frotter aux meilleurs de la classe.

Un prize money de 5,000 € sera remis au podium du GP Pacifique des Jeux, ainsi que le titre de champion du monde Diam 24 au vainqueur de cette première édition du World Diam Tour. Les prétendants au titre sont Oman Sail, Cheminées Poujoulat et le CER.

Cinq îles du paradis et un challenge

Les équipages auront l’occasion de naviguer dans les plus beaux lagons du Pacifique et d’arriver dans des îles paradisiaques au noms évocateurs de beauté naturelle.

Un énorme challenge attend les compétiteurs : la traversée Moorea-Huahine, soit 90 milles à effectuer d’une traite. Jamais les Diam24 n’ont effectué une telle traversée en compétition. Un dispositif spécial de 7 bateaux suiveurs est prévu pour que cette 2e étape se passe dans les meilleurs conditions.

La dernière étape se déroulera dans le décor de rêve : le lagon de Bora Bora, la perle du Pacifique. Une arrivée en guise de bouquet final.

Emmanuel Versace, organisateur du GP Pacifique des Jeux :

“Beaucoup nous disait que c’était impossible ou de la pure folie d’imaginer une compétition de voile internationale au milieu du Sud-Pacifique. Eh bien, nous leur avons prouvé qu’ils avaient tort ! Depuis 1995, c’est le premier événement de voile de cette ampleur qui est organisé. C’est donc une grande fierté que nous partageons, Teva Plichart et moi, avec toute l’équipe et tous les Polynésiens qui nous sont aidé dans cette aventure.

Avoir réuni huit équipages, soit le même nombre que notre partenaire, le Sailing Arabia – The Tour (Oman) est déjà en soit un bel accomplissement. Cela a été rendu possible par le travail mis en place par notre équipe et nos partenaires que nous remercierons jamais assez.

Pour cette première édition, nous attendons des conditions assez incroyables avec du soleil, 30°C (eau à 27°C), 15-20 noeuds de vent d’Est dans les premiers jours et un peu moins en arrivant dans les Îles Sous le Vent. C’est avec beaucoup d’impatience que nous attendons les premiers jours de compétition.”

Source

Emmanuel Versace

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Diam 24