Deux dessalages d’entrée sur l’Acte 8 dans le très venté port de Sydney

Le port de Sydney a offert aux équipages ses « conditions habituelles » à cette période pour un électrique premier jour de compétition de cet Acte final des Extreme Sailing Series™ 2016 qui aura vu le dessalage de deux catamarans. Un ciel bleu se mêlant à des rafales de Nord-Est atteignant les 22 nœuds a frappé les huit équipages engagés sur le plan d’eau iconique de la plus grande ville australienne à l’occasion de cet ultime Acte sur les huit que comptent la saison.

Avec cette flotte composée de GC32 volant et lancée comme des fusées dans le Stade Nautique de Sydney, l’action était bien sur l’eau et très spectaculaire pour les navigateurs, spectateurs et les journalistes présents à observer ce spectacle. Avec ses catamarans de pointe atteignant les 36 nœuds, les équipiers ont aussi dû puiser dans leurs limites et même au delà.

Auréolés par une seconde place dans la deuxième course du jour, les jeunes régatiers de Land Rover BAR Academy étaient en train de redoubler d’effort dans la course numéro 3 lorsque les deux coques de leur GC32 enfournèrent à la bouée au vent. Comme le bateau était lancé à pleine vitesse, il pivota très lentement sur son axe longitudinal jusqu’à définitivement se retrouver à l’envers. Quelques minutes plus tard, Visit Madeira eut droit à la même mésaventure quasiment au même endroit. Alors que leur GC32 s’apprêtait à abattre pour le portant, l’équipage reçu une rafale qui fit lever le catamaran jusqu’à le retourner sur le côté.

Ces deux faits de course ont nécessité l’intervention du service de sécurité et de secours des Extreme Sailing Series qui s’est rendu immédiatement sur les lieux des incidents pour porter assistance aux côtés des bateaux des équipes concernées. En raison des conditions météorologiques les marins étaient de toute façon équipés de casques et de gilets de sauvetage, aucun équipier n’a été blessé dans les dessalages. Aucun invité ne se trouvait à bord au moment des incidents.

La course fut interrompue le temps que les bateaux se remirent à l’endroit sans avoir subi de dégâts importants. C’est la première fois que des bateaux dessalent depuis que les Extreme Sailing Series sont passés des Extreme 40 vers les catamarans volants GC32 au début de l’année 2016. Avec un vent qui continua de monter en force pour atteindre les 29 nœuds, le directeur de course Phil Lawrence a pris la décision de renvoyer les marins au sec et d’abandonner la suite des courses prévues.

« Ça a été incroyable sur l’eau aujourd’hui », a déclaré le resplendissant skipper de Visit Madeira, Diogo Cayolla. « On était à l’abattée dans le dernier portant du dernier tour de la course 3 et il y avait un adversaire en dessous de nous. Là on a pris une énorme rafale de vent et en cherchant à les éviter on a chaviré. Ce n’est pas si grave, on a rien cassé. Bien sûr on est pas content de ne pas avoir pu finir cette manche mais tout le monde est en bonne santé et il n’y aucun dégât donc on a juste hâte de reprendre les courses demain ».

Le skipper de Land Rover BAR Academy, Neil Hunter ajouta : «

C’est notre huitième Acte en Extreme Sailing Series et notre premier dessalage. C’est qui est important c’est qu’il n’y a aucun blessé et que les opérations pour redresser le bateau sur l’eau ce sont bien passées. Tout l’équipage a été récupéré et le bateau est en bon état. On va maintenant débriefer de la situation et vérifier que tout soit prêt pour demain ».

L’équipe Team Australia, profitant d’une wild card sur cet événement, eut une intégration mouvementée marquée par la chute à l’eau de leur skipper Sean Langman et de leur régleur de voile Seve Jarvin dans la deuxième course. Les deux marins ont été récupérés par leur bateau d’assistance très rapidement. Langman a affirmé être ravi des débuts de son équipe sur les Extreme Sailing Series.

« C’était tout ce dont on aurait pu espérer », expliquait-il. « Seve et moi tombèrent du bateau au même moment ce qui était une première pour chacun de nous. Le but aujourd’hui fut de garder le bateau à l’endroit avec le mât pointant vers le ciel et nous l’avons fait mais l’autre objectif était de rester à bord et ça on n’a pas réussi à le faire. Après on est quand même heureux d’être assez compétitif ».

L’équipage suisse Alinghi est retourné au ponton en leader après avoir remporté la course numéro 1 et terminé deux fois deuxième des courses suivantes. Les rivaux omanais d’Oman Air, leader du classement général, se postent en deuxième position grâce à une manche de troisième d’entrée et une victoire sur la course numéro 3. Red Bull Sailing Team termine la journée à la troisième place. En dépit des conditions exténuantes, les marins affichaient un large sourire à leur arrivée aux pontons après avoir été rincés en ce début d’Acte 8.

« Les conditions étaient très éprouvantes mais aussi amusantes », déclarait Morgan Larson, le skipper américain d’Oman Air. « J’espère qu’on aura d’autres journées comme celle là ».

Lawrence, qui va bientôt lâcher les rênes de la direction de course des Extreme Sailing Series au profit de John Craig à la fin de l’Acte 8, a déclaré que ces conditions météorologiques étaient habituelles à Sydney.

« C’était des conditions de vent typique ici, cette fantastique brise thermique soufflante de Nord-Est nous a offert des courses spectaculaires », s’enthousiasma-t-il. « Quand les deux bateaux ont dessalé, notre protocole de secours a immédiatement été déclenché et il n’y a aucun blessé à déplorer. Les deux bateaux ont été redressés rapidement sans gros dommage ».

Reprise des courses demain à 13h45 locales (GMT+11). Pour ceux qui habitent Sydney, les meilleurs endroits pour voir la course sont Kurraba Point Reserve et Cremorne Point. Les autres supporters et fans du monde entier peuvent suivre les courses sur les réseaux sociaux des Extreme Sailing Series ou en direct sur le site officiel et sur la chaine YouTube de 15h30 à 17h30 heures locales les 10 et 11 décembre.

Extreme Sailing Series™ Acte 8, Sydney classement après la première journée, 3 courses (08.12.16)

Position / Équipe / Points

  1. Alinghi (SUI) Arnaud Psarofaghis, Nicolas Charbonnier, Timothé Lapauw, Nils Frei, Yves Detrey 34 points.
  2. Oman Air (OMA) Morgan Larson, Pete Greenhalgh, James Wierzbowski, Ed Smyth, Nasser Al Mashari 31 points.
  3. Red Bull Sailing Team (AUT) Roman Hagara, Hans Peter Steinacher, Stewart Dodson, Adam Piggott, Brad Farrand 29 points.
  4. SAP Extreme Sailing Team (DEN) Jes Gram-Hansen, Rasmus Køstner, Mads Emil Stephensen, Pierluigi De Felice, Renato Conde 23 points.
  5. RNZYS Lautrec Racing (NZL) Chris Steele, Graeme Sutherland, Shane Diviney, Luca Hyatt Brown, Harry Hull 21 points.
  6. Land Rover BAR Academy (GBR) Neil Hunter, Chris Taylor, Will Alloway, Sam Batten, Rob Bunce 20 points.
  7. Visit Madeira (POR) Diogo Cayolla, Frederico Mello, Gilberto Conde, Luís Brito, Tom Buggy 18 points.
  8. Team Australia (AUS) Sean Langman, Seve Jarvin, Marcus Ashley-Jones, Gerard Smith, Rhys Mara 17 points.

Source

Extreme Sailing Series

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Extreme Sailing Series

Les vidéos associées : GC32