A l’Ouest, de nouveau !

  • © Yann Riou
  • © Yann Riou
  • © Yann Riou
  • © Yann Riou

Spindrift 2 a fait son retour, lundi midi, dans les longitudes Ouest du globe après avoir dépassé le 180ème méridien – ou antiméridien, se trouvant ainsi littéralement à l’autre bout du monde. Méridien qui marque également la ligne de changement de date, offrant une deuxième journée du 14 décembre à l’équipage de Dona Bertarelli et Yann Guichard. Les conditions qui se profilent pour le trimaran ne sont pas simples : vents faibles et instables en raison d’un anticyclone au niveau du 60°Sud et qui remonte vers le Nord-Est. Si Spindrift 2 semble naviguer pour l’instant sur une route plutôt Nord afin d’éviter les glaces d’une route Sud plus courte, rien n’est encore fait. Choix cornélien et suspense haletant seront donc au programme de ce Pacifique.

Jour 23 – 16h30 GMT

  • 306,1 milles de retard sur Banque Populaire V
  • Distance parcourue depuis le départ : 15 126,6 milles
  • Vitesse moyenne sur 24 heures : 24,4 nœuds
  • Distance parcourue sur les dernières 24 heures : 585,3 milles

L’interview de Yann Guichard

“Nous sommes dans le Pacifique depuis deux jours et nous venons juste de passer l’antiméridien* (ce lundi 14.12.15 à 11h45 GMT)

La situation météo est assez compliquée. D’habitude, ce sont des trains dépressionnaires qui balayent le Pacifique d’Ouest en Est et là, c’est plutôt des systèmes assez variés et peu ventés qui nous barrent la route.

Nous avons une option Sud qui se dessine ou une option Nord, il n’y a pas trop d’autres alternatives donc ce sont des choix assez radicaux et nous allons décider cela dans les prochaines heures.

Avec le choix de la route Sud, il y a le problème des glaces car il faut descendre très bas avec une eau qui sera autour de 0 degré pendant quatre à cinq jours. Nous traversons le plus grand des océans, sans personne autour de nous, donc si nous avons un problème par 60 degrés Sud, cela peut devenir assez compliqué. Si on y va, il faut bien être sûr qu’il n’y ait pas de danger de glace sur notre route.

Je ne sais pas si la présence proche de l’équipage d’Idec Sport (F.Joyon) change notre manière de naviguer mais obligatoirement, on s’observe un petit peu, on regarde ce qu’ils vont faire. La route Sud est celle qui parait la plus courte aujourd’hui sur les fichiers météo mais qui comporte pas mal de risques. Mais s’ils y vont, cela pourrait rentrer dans la balance si on est à 50-50 de choisir d’y aller ou pas mais, de ce que je vois sur la carte, ils ont plutôt l’intention de prendre la route Nord pour le moment.”

*Le 180° méridien ou antiméridien est le méridien directement opposé à celui de Greenwich (Angleterre). Pour les tourdumondistes, il marque aussi la ligne de démarcation entre les longitudes Est et Ouest et le signe que l’on se s’éloigne plus de l’Europe mais que l’on s’en rapproche. Enfin, c’est surtout la ligne de changement de date, où les marins qui s’aventurent dans cette zone vivent deux fois la même journée…(avec wikipedia).

Source

Spindrift racing

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Records

Les vidéos associées : Trophée Jules Verne