42 unités au départ pour 500 milles nautiques

© Carloni

C’est à 12h00 dans le golfe de Mondello, dans 8 à 10 noeuds, que les 42 équipages ont pris le départ de la 11ème édition de la Palermo-Montecarlo, organisée par le Circolo della Vela Sicilia en collaboration avec le Yacht Club de Monaco. La Palermo-Montecarlo établit ainsi un nouveau record de participation, affirmant son succès croissant auprès des passionés de la course au large.

Au programme : une longue traversée de 500 milles nautiques à destination de Monaco, qui remontera la Méditerranée, avec le passage obligatoire d’une porte au large de Porto Cervo en Sardaigne puis direction la Corse avant d’atteindre les côtes azuréennes.

Le triple vainqueur de l’épreuve, le maxi Esimit Europa 2, battant pavillon du Yacht Club de Monaco et skippé par Jochen Schümann, double vainqueur de l’America’s Cup et triple médaillé olympique, a pris le meilleur départ, bien décidé à battre le record de la traversée, qu’il avait établi en 2010, en 48 heures, 52 minutes et 21 secondes.

Autres sérieux concurrents, le VOR 70 SFS II, skippé par Lionel Péan ou encore le TP 52 B2, qui avait mené Pierre Casiraghi à la victoire en temps réel en 2013 et 2014, et qui cette année sera emmené par Francesco de Angelis, entouré d’un équipage très expérimenté.

Au-delà de l’aspect purement sportif, la Palermo-Montecarlo constitue également, pour certaines unités, une véritable aventure et une formidable découverte de la navigation en haute mer, à l’instar du jeune équipage de Uunet. Le sloop de 18 mètres, ex Fleury Michon X, dessiné par Philippe Briand en 1989 pour la première édition du Vendée Globe, accueille 7 régatiers de la Section Sportive du Yacht Club de Monaco, âgés de 11 à 17 ans. Antoine Arnoult, Adam Calvi, Luna Monnet, Florian Paludetto, Martina Petrella, Alexis Rodelato, Maxime Sauzeau-Vesvrotte sont encadrés par leur entraîneur Guillaume Dubos, Thierry Leret, responsable de la Section Sportive et le navigateur Philippe Monnet, détenteur du record du tour du monde à l’envers en solitaire et sans escale en 2000, qui accompagne sa fille Luna (11 ans). Une passion de la course au large, qui se partage en famille !

Source

Isabelle Andrieux

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 22 août 2015

Matossé sous: IRC - ORC, Palermo-Montecarlo, Régates

Vues: 2484

Sous le vent

Au vent