C’est parti pour la 23e édition des 5 Jours du Léman

Le départ des 5 Jours du Léman a été donné devant le Cercle de la Voile de Vidy dimanche 26 juillet à 14:00. Navigateurs amateurs et expérimentés ont largué les amarres pour cinq jours de navigation, sans pause et sans assistance. Avant de prendre le large, les bateaux ont participé au prologue devant Ouchy, dans un vent léger qui devrait forcir ces prochaines heures.

La vingt-troisième édition des 5 Jours du Léman a été lancée ce dimanche 26 juillet à 14:00. Organisée par le Cercle de la Voile de Vidy, cette régate est la plus grande d’Europe, en double, en eaux fermées et sans assistance. 21 équipes s’affrontent autour du Léman pendant 120 heures sur des voiliers monotypes Surprise.

Quarante-deux navigateurs ont pris le départ des 5 Jours, avec des profils et des objectifs variés. Certains équipages expérimentés visent des bons résultats, à l’image des duos Forestier/Engel (Pacman Mayer), Pochelon/Holweger (CER 1 Signaterre), Stitelmann/Golchan (Luna), les Chatagny (Mayer Opticien) et les Preitner (Espace Montage). Le seul équipage 100% féminin, composé de Céline Stulz et Valérie Savoy (Pschiiit), participe ensemble à la course pour la quatrième fois : « Notre objectif est de rester dans le coup, proche des leaders pendant toute la durée de la course », explique Céline Stulz. « Nous craignons un peu les conditions musclées annoncées, cela risque de souffler assez fort ! »

D’autres équipes privilégient l’aventure humaine, la découverte du Léman et le plaisir. « Nous revenons pour la deuxième année depuis le sud de la France », explique Giovanni Cappello (Boomerang), du Club Nautique de Saint-Raphaël. « Nous avons participé au Bol d’Or cette année pour connaitre un peu mieux le lac, j’espère que les différentes situations météo seront plus claires pour nous cette année ! »

Le départ a été donné dans des conditions très légères et sous un ciel couvert. Le vent soufflait du sud entre 1 et 5 noeuds, mais le sud-ouest devrait se lever en fin de journée. La première nuit sur l’eau s’annonce musclée, d’après Philippe Jeanneret de Météo Suisse : « Les premières heures de course seront relativement tranquilles, mais une perturbation passera ce soir et cette nuit sur le Léman. Elle amènera du sud-ouest aux allures d’abord modérées, qui se renforcera en deuxième partie de nuit. Pendant la journée de lundi, le vent pourra être localement fort jusqu’en fin d’après-midi. Pour la suite de la course, le temps devrait être généralement sec jusqu’à mardi, mais des tendances aux averses apparaitront à partir de mercredi et jeudi. »

Trois équipes ont volé le départ, mais ont directement effectué leur pénalité et déjà rattrapé leur retard. Le prologue hangeait de parcours cette année, et amenait les bateaux devant Ouchy. Loic Forestier et Bruno Engel (Pacman Mayer) ont passé la bouée de Vidy en tête, avant de prendre le large direction Genève. Une information anecdotique puisqu’il reste près de 120 heures de navigation aux équipes, durant lesquelles le classement risque de changer à de nombreuses reprises !

Source

MaxComm Communication

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : ? (Surprise)