Redistribution des cartes en mer Celtique

2015, CLASS 40, COURSE AU LARGE, DEPART, DOUBLE, NCR 2015, NORMANDY CHANNEL RACE 2015

© Jean-Marie Liot / NCR2015

Après une nuit difficile pour la plupart des équipages dans la remontée vers le phare Irlandais du Tuskar Rock,et à l’exception du meneur BRETAGNE – CRÉDIT MUTUEL, le classement des 10 premiers a été complètement bouleversé. Le leader se voit appliquer par ailleurs une pénalité de 45′, pour rupture d’un plomb moteur, qui va remettre en cause son avance.

La fin de journée de mardi avait laissé la flotte des Class40 de la Normandy Channel Race dans le nord-ouest du Land’s End à l’extrémité des côtes anglaises ; gagnant de l’Ouest pour espérer ensuite, après avoir viré de bord, faire une route directe vers le Tuskar Rock 150 milles au nord, les concurrents s’alignaient sur cette nouvelle route.

Vient alors le moment du choix du bon moment pour le « virage » à droite bientôt effectué par le leader ; CARAC ADVANCED ENERGIES de Louis Duc, bientôt suivi par les équipages italiens COLOMBRE XL et brésiliens ZETRA, choisissait quant à lui de virer rapidement se positionnant plus à l’Est de la route directe ; un groupe plus nombreux faisait le choix inverse allant plus à l’ouest que le leader.

Au bilan de l’opération et après une nuit de vent faible et changeant en direction, les cartes sont entièrement redistribuées : si BRETAGNE – CRÉDIT MUTUEL a franchi le Tuskar à 12.34 avec 15 milles d’avance c’est le trio CARAC ADVANCED ENERGIES, COLOMBRE XL et ZETRA, qui a suivi respectivement à 14.06, 14.20 et 14.25 ; on peut saluer la belle performance des équipages étrangers tout nouveaux venus dans la classe : apparemment Eduardo Penido (Brésil) a gardé quelques souvenirs de sa médaille d’or en 470 et Massimo Juris (Italie) nous rappelle que les vénitiens ont toujours été de bons marins.

CRENO MOUSTACHES SOLIDAIRES fait aussi une belle remontée à la 5ème place et re-positionnement encore plus spectaculaire de GROUPE SETIN maintenant 6ème après une option assez radicale à l’Est. Peu des favoris de la veille ont pu garder leur place dans les 10 premiers. Quant à « ceux de l’ouest » la sanction est dure avec 5 équipes maintenant à 25 milles du leader.

Comme l’exprime Miranda Merron sur CAMPAGNE 2 FRANCE :

Que c’est dur d’atteindre Tuskar Rock ! La route est comme mal pavée, remplie de trous d’air et la mer ressemble à une purée de pois, parfaite pour nous ralentir sèchement au moindre arrêt. Nos milles d’avances précieusement glanés se sont évaporés. La plupart de la flotte – mis à part les leaders – doit probablement penser la même chose.

Une nouvelle phase tactique commence dés à présent sur le parcours entre les deux phares irlandais Tuskar et Fastnet – environ 150 milles – , un parcours qui doit s’effectuer dans un premier temps en tirant des bords dans un vent bien établi à 20 noeuds de sud-ouest puis ensuite en route directe pour une arrivée prévue au Fastnet en début de matinée demain.

Mais nouveau rebondissement, Nicolas Troussel et Felix Pruvot devront effectuer une pénalité d’arrêt de 45’ décidée par le jury international après la rupture non intentionnelle d’un plomb moteur ; une pénalité signifiée ce matin à l’équipage et qui devrait être effectuée dans l’après-midi. Cet arrêt entamera fortement l’avance sur le second qui était à 16.00 de 13,60 milles.

Enfin quelques nouvelles de l’équipage féminin CONCISE 2 de Philippa Hutton-Squire et Annabelle Boudinot qui ont du faire face à de nombreuses difficultés techniques mais ne renoncent pas: ” Le depart de la NCR 2015 n’a pas été une réussite pour Concise 2. Lors de la première nuit nous avons eu un problème avec l’alternateur. Annabelle et moi avons dû travailler dessus ensemble pour le réparer en revissant l’alternateur sur le moteur. Nous sommes donc arrivées très fatiguées sur le Solent. Nous avons passé un bon moment en virant dans le Solent bien que manœuvrer Concise 2 entre les autres bateaux et les bancs de sable fut très exigeant. Dans la nuit du lundi nous avons entendu deux détonations. Le ballast a fait éclater le réservoir. Nous avons donc maintenant deux fissures dans le réservoir à l’intérieur du bateau. Nous avons en plus d’autres problèmes à bord dont nous ne pouvons pas nous occuper. Nous avons longuement tenté de le réparer, et finalement, mardi soir, nous avons changé “l’impeller”, ce qui amène de l’eau dans le moteur et empêche la surchauffe. Quel soulagement ce fut! Nous pouvons maintenant utiliser de nouveau le pilote automatique ainsi que toute l’électronique.”

Classement provisoire Jour 3 de la course, à 16h :

  1. Bretagne Crédit Mutuel
  2. Carac Advanced Energies
  3. Zetra
  4. TeamWork 40

Source

SIRIUS EVENEMENTS

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent