Le leadership de CAMPER est-il en péril ?

© Hamish Hooper/CAMPER ETNZ

Pas de trêve des confiseurs sur le front de la Volvo Ocean Race entre les 5 concurrents qui progressent vers la ligne d’arrivée de la première partie de l’Etape 2 Le Cap-Abu Dhabi.

CAMPER et Telefonica sont toujours – dans l’ordre – au coude à coude en tête de flotte mais connaissent un certain fléchissement de vitesse qui redonne espoir à leurs 3 poursuivants, – également dans l’ordre – Groupama, Puma et Adu Dhabi. Ces derniers ont en effet nettement raccroché les wagons ces dernières 24h avec, pour exemple Groupama qui a repris 70 milles et Puma 100 milles sur leurs positions hier à la même heure.
Pour des raisons de sécurité, les organisateurs garderont confidentiel jusqu’au dernier moment la distance qui séparent les concurrents de la ligne d’arrivée, mais sur l’eau les 5 bateaux en course savent très bien d’où viendront les attaques de leurs poursuivants.
L’actuel leader, CAMPER, qui avait une avance de 24 milles hier sur Telefonica, a vu son avantage se réduire de plus de 50% 24 heures plus tard.
“Rien n’est encore joué sur ce parcours», a déclaré le skipper de Camper, Chris Nicholson. “Il y a beaucoup de rebondissements possibles jusqu’à la ligne d’arrivée.”
Les extrapolations sur la récolte des points va donc bon train sur cette première partie où 80% des points de l’Etape 2 seront distribués, soit 24 points pour le 1er, 20 pour le 2ème, 16 pour le 3ème, 12 pour le 4ème et 8 points pour le 5ème.
Les esprits s’échauffent donc à l’approche de la ligne d’arrivée. En cas de victoire, les 24 points donnés à celui qui franchira la ligne d’arrivée en tête et les 20 points décernés à son dauphin hisserait Camper à la tête du classement général provisoire au détriment de Telefonica. Ceci uniquement dans le cas où Camper aura résisté à la pression de ses poursuivants. Ce qui n’est pas complètement acquis ce soir.
Le vainqueur de cette Etape 2 ne sera cependant connu que sur la ligne d’arrivée à Abu Dhabi quand les concurrents achèveront leur sprint final entre Sharjha et Adu Dhabi, après avoir été déchargé du cargo qui les aura fait traverser en toute sécurité la large bande qui barre l’océan Indien ratissée par la piraterie.
La seconde partie de l’étape, un sprint de quelques 24h vers Abu Dhabi, distribura les 20% de points complémentaires, soit 6 points pour le 1er, 5 pour le 2ème, 4 pour le 3ème , 3 pour le 4ème et 5 points pour le 2ème. Les points décernés pour la 6ème place restant disponibles pour Team Sanya, dans l’attente de sa décision de reprendre ou non l’étape après leur escale technique forcée à Madagascar.
Groupama Sailing Team, qui a mené pendant la majeure partie de l’Etape 2 a perdu depuis 48 heures son leadership, mais commence à rattraper son retard sur les deux nouveaux leaders. Les Français n’accusaient plus que 56 milles de retard cet après-midi sur CAMPER.
PUMA Ocean Racing powered by Berg , toujours en 4ème position, a également recollé au peloton de tête. De son coté, Adu Dhabi Ocean Racing a connu quelques figures périlleuses, dont « une raclée absolue, précisait Ian Walker, avec 40 nœuds de vents et des pluies torrentielles pendant 5 heures. »
Le dénouement de cette première partie d’étape est proche pour les 5 concurrents et le suspens total. Chacun estimant qu’une victoire ou une meilleure place est encore possible.

Positions des concurrents en ce dimanche 25 décembre 2011 à 14h01(heure française) –

Tous les concurrents naviguent dans la zone furtive. Il n’y a donc pas de distance par rapport au but. Les seules indications disponibles sont les distances entre les concurrents.

  1. CAMPER Leader à 7,3 noeuds
  2. TELEFONICA à 3,90 milles, à 9,9 noeuds
  3. GROUPAMA à 42,60 milles à 11.6 noeuds
  4. PUMA à 58,10 milles à 14,2 noeuds
  5. ABU DHABI à 156,30 milles à 15,8 noeuds
    Team Sanya, course suspendue

Classement général provisoire après 3 manches :

  1. Team Telefónica (Iker Martínez), 37 points
  2. CAMPER with Emirates Team New Zealand (Chris Nicholson), 34 points
  3. Groupama sailing team (Franck Cammas), 24 points
  4. PUMA Ocean Racing powered by BERG (Ken Read), 9 points
  5. Abu Dhabi Ocean Racing (Ian Walker), 9 points
  6. Team Sanya (Mike Sanderson), 4 points

Source

Anne Massot

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : 2011-12