Une veillée de Noël aux saveurs inégales

© Nick Dana/Abu Dhabi Ocean Racing

En cette veille de Noël, les concurrents de la Volvo Ocean Race progressent depuis 12 jours vers un port secret de l’océan Indien où sera jugé le classement du premier acte de l’Etape 2 qui sépare Cap Town en Afrique du Sud d’Abu Dhabi dans les Emirates.
Leader pendant quelques heures après que Groupama 4 se soit fait piéger hier dans les calmes du Pot au Noir, Telefonica a cédé ce matin le commandement des opérations à CAMPER with Emirates Team New Zealand. Un hold up mené de main de maître par 4 hommes d’expérience de Camper, le skipper Chris Nicholson, le co-skipper Stu Bannatyne, le navigateur Will Oxley and le co-navigateur Andrew McLean.
Alors que tous les teams expérimentaient à un moment ou à un autre un ralentissement notable, CAMPER n’a jamais vu sa vitesse tomber au-dessous de 10 nœuds avant de se retrouver ce matin aux commandes.
“Stu, Will et Animal [Andrew McLean] ont mis sur pied un plan formidable pour négocier le Pot au Noir, et sur le pont, les hommes ont su le mettre en parfaitement en pratique, a déclaré Nicholson. Nous avons fait pris les bonnes décisions. C’est un sentiment assez agréable. »
A 14h – heure française en ce samedi 24 décembre, CAMPER avait en effet presque 25 milles d’avance sur le leader du classement général provisoire, Telefonica.
Décalé dans l’ouest, Groupama occupait au même moment une frustrante 3ème place après avoir mené les débats pendant plusieurs jours.
“C’est frustrant, déclarait ce matin Franck Cammas, le skipper du bateau tricolore. Le Pot au Noir est une zone imprévisible. Il est difficile d’avoir une stratégie au moment d’y rentrer. Pour l’instant, nous perdons du terrain sur nos adversaires. Mais l’étape n’est pas finie, cepandant on ne peut pas dire que le Pot au Noir ait été facile pour nous cette fois-ci.
“Nous étions les plus à l’ouest de la flotte, poursuit Franck. Nous avons été les premiers à rentrer de cette zone de calmes et les premiers à être stoppés. Cela a permis à nos poursuivants de changer de cap et de nous coutourner. Et d’en profiter pour nous dépasser. »
Le concurrents américain, PUMA Ocean Racing Powered by Berg occupe actuellement la 4ème place, suivi par Ian Walker sur Abu Dhabi Ocean Racing, 5ème .
“Personne ne dit que notre sport est facile, mais vraiment je ne pense pas qu’il doit se sentir obligé d’être aussi dûr, écrivait ce matin le skipper du bateau américain Ken Read. Quand on va sortir de cette zone de calmes, être à l’Ouest sera favorable, mais le problème c’est que ceux qui sont à l’Est, Camper et Telefonica, se sortent beaucoup mieux que nous du Pot au Noir. »

A bord de Telefonica, l’équipier Media (MCM) Diego Fructuos soulignait que le chaleur étouffante à bord et la pression de la course faisaient oublier l’approche de la nuit de Noël.
“Nous ne ferons rien de spécial aujourd’hui, écrivait-il ce matin. Le mieux est de ne pas y penser sinon nous allons déprimer. Nous allons continuer à faire notre boulot le mieux possible, manger quelques pâtes, ce qui est à peu près ce qu’on peut manger de mieux à bord, et comme douceur exceptionnelle, quelques barres de nougat qui nous ont été offertes avant notre départ pour célébrer Noël. »
L’un des plus hommes les plus frustrés de ces derniers jours, le skipper de Abu Dhabi, Ian Walker, mentionnait ce matin qu’ils avaient pensés à un moment en avoir fini avec le Pot au Noir, avant de s’y faire piéger de plus bel.
“Ce matin, nous nous sommes fait à nouveau avalés par le Pot au Noir qui s’est déplacé dans notre nord. Nous avons eu à peu près 3 nœuds de vent pendant toute la journée. Il nous est presque impossible de nous traîner vers une zone plus ventée qui nous délivrerait de notre sort et de cette chaleur infernale. »
A bord de CAMPER, le skipper Chris Nicholson, précise que la victoire n’est pas encore sûre dans cet acte 1 de l’étape 2. Il ne faut pas baisser la garde avant que la ligne d’arrivée du port secret ne soit franchie car le groupe de l’Ouest n’a pas dit son dernier mot.
Groupama est en effet loin d’avoir rendu les armes. Sa position Ouest pourrait leur être à nouveau favorable dans les prochaines 24h. De quoi occuper Camper qui devra aussi surveiller les appétits de Telefonica qui progresse à quelques milles dans son tableau arrière.

Programme après que les bateaux aient passé la ligne d’arrivée de la première partie de l’Etape 2
En ce moment, les bateaux s’approchent d’un port secret, arrivée de la première partie de l’étape 2, où ils seront chargés sur un cargo armé. À bord de ce navire, ils traverseront les eaux les plus menacées par la piraterie, jusqu’au nord des Émirats, avant de reprendre la course vers Abu Dhabi.
Mais avant de laisser les bateaux partir en cargo, il faut en assurer le chargement. Et ce n’est pas n’importe quel chargement : les Volvo Open 70 resteront matés lors du grutage. En mode course, le poids de chaque bateau dépasse facilement les 15 tonnes, et le mât mesure 31,5 mètres de haut.

« C’est la toute première fois qu’on grutera un Volvo Open 70 avec son gréement en place, » explique Jack Lloyd, directeur de course, qui supervise sur place l’organisation de l’escale secrète.
Pour assurer le chargement, les équipes techniques doivent construire les bers des bateaux à temps pour leur arrivée et s’assurer que l’opération soit bien huilée. La tâche est compliquée, car elle s’étend sur un archipel de l’océan Indien, et la solidarité entre équipages est indispensable.

 Les techniciens – deux représentants par équipage présents dans le port secret – se sont associés pour préparer ce moment délicat.

Positions des concurrents Samedi 24 décembre 2011 à 14h07 (heure française)

Tous les concurrents naviguent dans la zone furtive. Il n’y a donc pas de distance par rapport à l’arrivée. Les seules indications disponibles sont les distances entre les concurrents.
1 CAMPER à 17,8 noeuds
2 TELEFONICA à 23.70 milles, à 15.1 noeuds
3 GROUPAMA à 111.40 milles à 11.2 noeuds
4 PUMA à 151.50 milles à 12,8 noeuds
5 ABU DHABI à 195.40 milles à 5,3 noeuds
Team Sanya, course suspendue

Classement général provisoire :
1. Team Telefónica (Iker Martínez), 37 points
2. CAMPER with Emirates Team New Zealand (Chris Nicholson), 34 points
3. Groupama sailing team (Franck Cammas), 24 points
4. PUMA Ocean Racing powered by BERG (Ken Read), 9 points
5. Abu Dhabi Ocean Racing (Ian Walker), 9 points
6. Team Sanya (Mike Sanderson), 4 points

Source

Anne Massot

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : 2011-12