Des conditions de rêves

© DR / FFVoile

Les 400 coureurs sont partis plus tôt aujourd’hui : le vent était en effet de la partie dès ce matin. Deux manches ont pu donc être disputées sous des conditions idylliques : entre 12 et 13 nœuds de Nord-Est sous un beau soleil.

« Les phases qualificatives ont pu être validées et demain les meilleurs 80 se confronteront sur les mêmes ronds » se réjouit Olivier Grall, le commissaire général de l’épreuve. Les conditions de navigation de ce mercredi ressemblaient beaucoup à celles d’hier : six manches ont été courues depuis le début de la semaine, c’est-à-dire la moitié de celles prévues sur l’ensemble de la compétition : chaque catégorie devra en effet courir encore six manches d’ici jusqu’à la fin de la semaine.
La météo était la meilleure depuis le début de la semaine, même si le vent était plus compliqué : les risées n’étaient pas simples à visualiser et les coureurs ont tenté de s’y adapter sans cesse.

Lundi, première journée de courses, n’était pas idéal au niveau météorologique : le vent s’est montré léger, très instable, imprévisible et l’organisation des régates n’a pas été une mince affaire ! De plus, les nombreux rappels généraux n’ont pas motivé les troupes…
Les deuxième et troisième jours ont été plus classiques avec un vent de Nord-Est, et respectivement trois et deux manches courues pour chaque catégorie : la fatigue a surement dû apparaître sur les traits des windsurfeurs…
Au bout de trois jours, ce championnat a permis aux inscrits de se confronter dans des conditions météo très variées, en leur permettant de tester leurs savoir-faire dans des contextes très différents.

Les deux jeunes Français séléctionnés pour le JO des jeunes en Chine en août 2014, se défendent bien pour l’instant : hier Tom Monnet (moins de 17 garçons) et Lucie Pianazza (moins de 17 filles) étaient en tête de leurs catégories à la moitié de ce championnat.
Lucie Pianazza vient de la Rochelle et a gagné toutes les courses disputées depuis le premier jour « Les conditions météo de mardi et de mercredi sont celles que je préfère. Il y avait 12/13 nœuds et la glisse était d’actualité ! Je me sens assez confiante car j’ai gagné même sans vent, c’est-à-dire dans des conditions où je ne suis pas très facilitée… ». Tom Monnet 15 ans, Montpellier, le favoris de sa catégorie a dû en revanche rattraper sa 7ème place au général du premier jour : le jeune sudiste a lui aussi une préférence pour les conditions un peu plus soutenues… Les deux Français, même si bien placés, devront en revanche faire attention aux Israéliens et aux Russes qui sembleraient pouvoir eux-aussi s’imposer au classement général…

Source

Gaia Coretti

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 24 juillet 2014

Matossé sous: Glisse, T293, Voile Légère

Vues: 1324

Sous le vent

Au vent