Ils sont arrivés à Pornichet !

  • © DR
  • © DR
  • © DR

Partis mercredi après midi de San Vicente de la Barquera, la flotte de La Sailtica est de retour à Pornichet. La deuxième étape a été tactique avec une nuit dans de petits airs. La brise est revenue dès le milieu de nuit permettant au premier de couper la ligne dès ce matin.

les 37 bateaux auront passé presque deux jours en mer dans des conditions difficiles, avant de rallier le port de Pornichet.

37 bateaux pour cause de bien être espagnol

Ils étaient 38 bateaux à rallier l’Espagne lundi dernier. Ils sont finalement seulement 37 à être revenu. Pas d’incident mais simplement l’équipage d’ELENA III qui a particulièrement apprécié l’endroit et a choisi de rester plus longtemps que prévu. Bon séjour à San Vicente !

De retour à la maison après une course intense

Il aura fallu un jour et 14 heures au premier concurrent pour rallier Pornichet. Le départ au reaching dans 10 nœuds de vent a été rapidement oublié quand la pétole est tombée sur la flotte. Les marins ont du faire preuve de patience et de concentration pour s’extirper de cette zone sans trop perdre au classement. En milieu de nuit, le vent est rentré et la flotte a accéléré. Canhabaque sur son Pogo 40 à la carène planante (longue et large) s’est envolé pour arriver le premier à Pornichet. Les conditions ont continué à se durcir toute la journée et certains spis n’ont pas résisté. Mais il en faut plus qu’un spi déchiré pour entamer le moral des skippers. A terre, l’organisation est fidèle aux valeurs de la Sailtica et accueille chaque bateau dans la convivialité et la bonne humeur, avec croissants, plats chauds et champagne !

A 17h, vingt bateaux étaient arrivés. Les derniers concurrents sont attendus dans le milieu de nuit à Pornichet.

Ils ont dit

Canhabaque, premier sur la première étape à San Vicente et premier arrivé à Pornichet, skippé par Erik Le Roy

C’était génial ! Il est rare d’avoir ces conditions dans le Golfe. La traversée retour a été aussi bien que l’aller, tout au portant. Nous sommes contents parce que notre bateau, le Pogo 40 marche super bien à cette allure. On a battu notre record de vitesse : 19,4 noeuds !
Au delà des résultats sportifs, l’ambiance est super sympa, avec l’organisation et les autres équipages. Pour preuve, au départ, nos petits camarades nous ont fait la blague de cacher des verres en plastiques dans la grand voile ce qui a crée une jolie surprise au départ lorsque nous l’avons hissée ! La Sailtica est devenue un vrai rendez-vous avec les copains !

Enertek, premier arrivé en solitaire, skippé par Stéphane Bodin

Le bateau marche super bien. J’ai navigué à vue avec Canhabaque jusqu’à hier, avant que la houle et le vent ne rentrent et qu’ils me larguent. Je suis un peu cramé, je n’ai réussi à dormir que 20 minutes ce matin sur toute la traversée et j’ai un joli coup de soleil dû à un oubli de crème solaire. Mais à part cela, je suis heureux !

Source

ENELOS Communication

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 10 mai 2014

Matossé sous: IRC - ORC, La Sailtica, Régates

Vues: 1542

Tags: , , , , ,

Sous le vent

Au vent