François Gabart prend l’avantage

© Jean-Marie Liot

Les régates officielles du XXIVe Trophée Clairefontaine ont débuté ce matin par une légère brise thermique qui a ensuite augmenté en intensité. Cinq manches ont été courues : deux RAIDS côtiers, puis trois RUNS sur le stade nautique de La Grande Motte. A la surprise générale, Erwan Tabarly, le “petit nouveau” du show, a démarré fort : départ en tête, contrôle implacable de ses concurrents malgré les brises instables, pour une victoire à l’arraché devant François Gabart. Un François Gabart impérial sur le second RAID, alors que Michel Desjoyeaux lui donnait la chasse. Encore une victoire pour François Gabart dans le premier RUN. Puis deux à suivre au compteur de Fred Le Peutrec et la journée se termine sur un classement provisoire du trio Gabart – Le Peutrec – Charbonnier. Ce soir, en théorie, six champions sur huit peuvent raisonnablement prétendre s’imposer. Très chaud, ce show, n’est-ce pas ?

Le premier RAID a permis aux champions de naviguer à toutes les allures, mais c’est un long louvoyage vers Sète qui a été le plus sélectif. Sûrement inspirés par les duels de l’America’s Cup, qui se court en ce moment à San Francisco, Erwan Tabarly et ses plus proches poursuivants, Nicolas Charbonnier, puis Fred Le Peutrec, puis François Gabart ont joué au match racing. Le Tabarly est têtu et le nôtre ne voyait vraiment pas au nom de quoi il devait lâcher prise. Bref, il a triomphé après une lutte de tous les instants. Joli coup le bizuth !

Deuxième RAID et le mano-à-mano entre le futur couple de MACIF sur la Transat Jacques Vabre, j’ai cité : François Gabart et Michel Desjoyeaux, a tourné à la scène de ménage. Le plus jeune des deux a eu le dessus. Lui non plus, François le tenace, n’a rien lâché. Et le premier RUN à suivre lui a permis d’affirmer ses prétentions de podium, cette fois-ci devant Nicolas Charbonnier, qui revient dans le match. N’oublions pas qu’il défend ici son titre de 2012. Et celui de 2011, aussi.

Pour la suite, nous appellerons cela le réveil du Grand Fred. Un Le Peutrec impérial : départ au cordeau et la vitesse quand il faut, pour prendre juste l’avance qui fait les régates confortables. De la régate comme dans les bons manuels, quoi. Manche 4 : gagnée. Manche 5 : itou. Quel métier ce Fred ! Ce soir, il a juste un petit point de retard sur François Gabart, le leader du soir. Mais un seul d’avance sur les étraves de Nicolas Charbonnier. De quoi voir dimanche arriver en se disant que tout est possible. Le meilleur, comme le pire. Surtout que Eole le Bienheureux, toujours somnolent le dimanche du Trophée Clairefontaine, aurait cette année des velléités de joli coup de torchon dominical. Juste comme ça. Histoire de voir où sont les gros bras dans la bande des huit. Intéressant, non ?
Demain, quatre RUNS sont donc au programme, entre 14h30 et 16h00, pour clore cette XXIVe édition du Trophée Clairefontaine.

Classement général provisoire :

  1. François Gabart (2,1,1,5,7), 34 pts
  2. Fred Le Peutrec (3,5,6,1,1), 33 pts
  3. Nicolas Charbonnier (4,3,2,2,4), 
32 pts
  4. Erwan Tabarly (1,4,8,4,6), 24 pts
  5. Michel Desjoyeaux (7,2,7,7,2), 22 pts
  6. Yann Eliès (5,7,3,3,5), 22 pts
  7. Bertrand Pacé (8,8,4,6,3), 16 pts
  8. Armel Le Cléac’h (6,6,5,8,8), 12 pts.

Source

SailngOne

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent