Deux abandons signalés sur les 5 Jours du Léman

C’est la nuit dernière, alors qu’ils observaient la flotte prendre la poudre d’escampette après le passage de la bouée du Bouveret, que les deux co-skipper de Feng Shui ont perdu le moral. « Ce n’est pas qu’on joue la victoire. Mais le but est de naviguer au contact. Et là, on s’est vraiment fait larguer. On est resté complètement seul sur le plan d’eau » a expliqué Willy Burri après son retour à terre. « En plus, Laurent Voros s’était blessé à un doigt avant de partir et sa plaie s’est rouverte alors qu’il débarrassait le safran d’un paquet d’algues. Du coup, on s’est dit qu’il était préférable d’en rester là. » Le bateau a rejoint le port de Vidy en milieu de matinée pour annoncer son abandon au comité de course.

Vers 17h, c’est au tour de Code Barre, d’appeler le comité de course pour annoncer un abandon. Ganesha Jurt a en effet pris un mauvais coup de bôme, nécessitant des points de suture et l’intervention du sauvetage de Nyon. Eric Jurt, le père du blessé, a alors ramené le bateau seul à Vidy. Il devrait arriver dans la soirée au port.
Ce sont donc vingt-cinq bateaux qui sont encore en course après un peu plus de deux jours de régate de cette 21ème édition des 5 Jours du Léman — Challenge Vaudoise Assurances.

Si Mordicus Girod-Piscine de Patrick Girod et Cédric Pochelon a réussi à prendre un peu d’avance sur le reste de la flotte en milieu d’après-midi. L’orage a pratiquement lancé un nouveau départ vers 17h, et tous les concurrents sont revenus par l’arrière dans le petit lac. La flotte est exceptionnellement homogène avant d’aborder le deuxième tour du lac.

Mirabaud 1 de Jean-Luc et Jacques Lévêque, a mené une partie de la course ce jour et navigue toujours aux avant-postes. « On a eu un peu de peine à se mettre dans le bain » a confié Jacques, du haut de ses dix-sept ans. « Mais là on est dans le jeu, on a passé une marque second, et la suivante en tête. C’est très grisant. Tout le monde est revenu avec l’orage, c’est une course au contact. Au niveau du sommeil, je dors clairement plus que mon père. Mais pour l’instant ça va, je ne suis pas trop fatigué ni lassé, on est en régate et on se bat. »

Les concurrents devraient boucler leur second tour du Léman en soirée, avant de prendre la direction du Bouveret. Après les grandes chaleurs de ces deux premiers jours. Une perturbation va traverser le pays. Les équipages vont devoir affronter la pluie et le froid pour la seconde partie de l’épreuve.

Source

MaxComm Communication

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Les vidéos associées : ? (Surprise)