Bon départ pour les 30 Figaristes

© Audialog/Guillaume Grange

 

Il était 15h00 lorsque le comité de course donnait le départ de la Solo Concarneau en baie de la Forêt. Et, malgré l’empressement des figaristes, c’était un “bon départ”. Sur les pontons ou sur le plan d’eau en cours de procédure, la tension était latente. Trente figaristes, parmi les meilleurs de la classe qui s’alignent sur une régate à quatre semaines du départ de la Solitaire du Figaro, c’est rarement pour faire un parcours de santé … Si la majorité d’entre eux disent être à Concarneau pour tester les réglages de leur bateau, leur jeu de voiles neuves ou trouver le bon rythme, ils sont aussi là pour s’observer et montrer à leurs concurrents de quoi ils sont capables.

Rapidement, la flotte se divise en deux groupes sur le plan d’eau. A droite notamment, Yann Eliès (Queguiner Matériaux – Leucémie Espoir), Claire Pruvot (Port de Caen Ouistreham), Thierry Chabagny (Gedimat), Fredéric Duthil (Sepalumic) ; à gauche, les skippers que l’on retrouve en tête ce soir : Morgan Lagravière (Vendée), Jérémie Beyou (Maître CoQ), Paul Meilhat (Skipper Macif 2011), Nicolas Lunven (Generali). A la première marque de passage, Linuen, qui marque la sortie de la baie de la Forêt, c’est un vendéen, Morgan Lagravière, qui s’offre la première place devant les finistériens familiers des lieux … Impressionnant par son aisance et sa vitesse, le Champion de France de Course au Large en Solitaire 2012, devance Jérémie Beyou (Maître CoQ) et Paul Meilhat (Skipper Macif 2011).

Les 30 skippers sont donc partis pour un parcours de 340 milles. Après le raz de Sein, les concurrents contourneront les Pierres Vertes, marque de parcours au sud de l’île d’Ouessant, qu’ils devraient attendre vers 2 heures dans la nuit de lundi à mardi. Ils redescendront ensuite vers l’île d’Yeu en laissant Belle Ile à tribord. Puis ils reviendront à Concarneau sans marque de passage avant les Birvideaux.

A 19h00, la flotte reste très groupée dans le sud de Penmarch, sous spi et plein vent arrière. Alors que le soleil décline, c’est à une guerre d’empannages que se livrent les skippers, ça promet …

Welcome !
La Présidente de la SRC, Annick Marrec Martin, a donné le ton en accueillant en anglais, lors du briefing, les six skippers anglo-saxons. Les deux skippers de l’Artemis Offshore Academy, Jack Bouttell et Ed Hill, sont en pleine sélection. Y en aura t’il un seul ou deux à participer à la prochaine Solitaire du Figaro ? Réponse à l’issue de la Solo Concarneau pour les deux bizuths. Sam Goodchild, Henry Bomby et Nick Cherry préparent leur deuxième saison Figaro Bénéteau. Quant à David Kenefick, irlandais, bizuth lui aussi, il fait preuve d’un humour très anglo-saxon en donnant à son bateau le nom de “Full Irish”, nom donné au petit déjeuner très complet en Irlande …

Entre guillemets

Jérémie Beyou (Maître CoQ) : “L ’objectif est de travailler et de valider certaines choses, le sportif passe au deuxième plan, d’autant que nous sommes à moins d’un mois de la Solitaire du Figaro, il est donc temps de penser à se reposer et à emmagasiner du sommeil et de l’énergie. Là, nous avons deux nuits à passer en mer, il est hors de question de se mettre dans le rouge, je vais prendre un rythme avec des plages de repos obligatoires. »

Vincent Biarnes (Prati’Buches) : “C’est ma première course de la saison. Mon premier objectif est de voir où j’en suis par rapport aux autres et de jouer avec les meilleurs. Pourquoi ne pas finir dans les dix, voire dans les cinq …”

Thierry Chabagny (Gedimat) : “J’ai envie de faire bien ! Je suis à la maison, j’ai couru ma première Solo Concarneau en 1997, j’aime cette course. Mon objectif sportif est bien de finir dans les cinq premiers. Je ne me mets pas de pression même si j’ai envie de faire mieux que sur la Solo Arrimer que j’ai terminée deuxième … Et bien sûr j’ai un objectif technique. Nous aurons des conditions variables : du petit temps, un front avec du vent fort au près. Avec la Solo Arrimer et la Solo Concarneau, nous aurons rencontré toutes les conditions météo possibles, un très bon entraînement avant la Solitaire du Figaro.”

Michel Desjoyeaux (TBS) : “Mon objectif ? Progresser par rapport à la Solo Arrimer (13è). J’ai maintenant le jeu de voiles de course. Aux Sables l’objectif était de vérifier que tout fonctionnait, ici c’est pour voir si je suis efficace avec des conditions intéressantes, très variées. On a de quoi faire sur tous les domaines de jeu, en vitesse, en choix de bord, .. On est parti pour deux jours de mer, ça va être beaucoup plus intéressant.”

Yann Eliès (Quéguiner Matériaux – Leucémie Espoir) : ” Depuis un an je fais podium sur toutes les courses que je termine. Je vais essayer de rester dans les stats … La course va être sympa parce que l’on a pas mal d’opportunités. Ce ne sera pas seulement une course de vitesse pour chevaux de bois. Ce sera beaucoup plus ouvert. Cela va permettre à chacun de laisser cours à son imagination et de faire des choix de routes un peu différents. Ce n’est pas pour me déplaire, j’aime qu’il y ait la place à la créativité …”

Gilles le Baud (Carnac Thalasso & spa resort) : “Mon objectif ? Que mes concurrents disparaissent à l’horizon le plus tard possible et en garder un ou deux derrière moi !!! Je suis là pour poursuivre ma préparation en vue de la Solitaire du Figaro. Durant l’hiver, je me suis entraîné à Lorient avec Vincent Biarnès, Fred Jossier, Thomas Ruyant, Adrien Hardy.Cela m’a permis de progresser en speed test. Mais j’ai encore du mal en phases de transition et dans les manoeuvres. J’aime cette ambiance de la course, l’entraide, le contact avec les meilleurs. Je suis beaucoup soutenu par ma famille. Ma femme était là jusqu’à hier soir, ma fille ainée tient la page facebook avec sa soeur Marie-Sygne qui me suit aussi sur les courses. Mon autre fille, Maureen, est à Paris mais elle est à fond, mon fils aussi.”

Armel le Cléac’h (Banque Populaire) : “Je vais essayer d’être un peu plus performant que sur la Solo Arrimer (7è ndlr). Il faut tenir la distance avec les meilleurs et savoir ce qui me reste à travailler lors du dernier stage d’entraînement à venir.”

Yannig Livory (Thermacote France) : “Faire une petite répétition avant la Solitaire. Plein de choses à checker, trouver un rythme de course et essayer de faire le mieux possible !”

Alexis Loison (Groupe Fiva) : “Je n’ai pas vraiment d’objectif sportif mis à part vérifier que tout va bien à un mois de la Solitaire du Figaro et bien sûr faire le mieux possible, être à l’aise dans mes baskets ! ”

Nicolas Lunven (Generali) : “J’ai envie de faire mieux que les autres, faire un bon entraînement à 3 semaines du départ de la Solitaire. Il y aura quelques réglages à vérifier, notamment deux ou trois choses sur le mât, même si c’est un monotype, il y a toujours de l’optimisation. Il faut valider toute la préparation hivernale. C’est aussi une très belle confrontation sportive.”

Xavier Macaire (Skipper Hérault) : “Il y a ici la plupart des concurrents de la Solitaire du Figaro. C’est une très bonne course qui nous permet de courir sur un tronçon d’une étape de la Solitaire. Je suis ici pour sonder le niveau des concurrents et mon objectif sportif est aussi de faire bien ! La Solo Concarneau m’a bien réussi jusqu’à maintenant. En 2011, j’ai terminé 3è et en 2012, 4è.”

Jean-Pierre Nicol (Bernard Controls) : “C’est une régate de travail sans objectif de résultat. C’est la première fois que je teste mon jeu de voiles neuves et je veux le valider au contact des meilleurs. Il faut aussi que je travaille le rythme de repos pour savoir me préserver.”

Claire Pruvot (Port de Caen Ouistreham) : “Je dois terminer la Solo Concarneau parce que je dois avoir bouclé deux courses qualificatives avant la Solitaire du Figaro. J’ai très envie d’accrocher le podium bizuth parce qu’il m’a échappé à la Solo Arrimer … Je vais donc me méfier des anglo-saxons qui avaient trusté les trois premières places !!!”

Yoann Richomme (DLBC-Module Création) : “Après la Transat Bretagne – Martinique, j’avais envie de renouer avec la régate au contact et d’essayer de me mesurer aux autres. Je ne suis pas encore entièrement reposé alors je vais éviter de me mettre trop dans le rouge. Il faut que je tienne le rtyhme sur un tiers de la course au moins.”

Ordre de passage 1ère marque de parcours LINUEN EST à 15h24′
1. VENDEE Morgan Lagravière

2. MAITRE COQ Jérémie Beyou

3. SKIPPER MACIF 2011 Paul Meilhat

4. SEIXO HABITAT Julien Villion

5. BERNARD CONTROLS Jean-Pierre Nicol

6. CHRISTINE Henry Bomby

7. PRATI’BUCHES Vincent Biarnes

8. GENERALI Nicolas Lunven

9. ARTEMIS 37 Ed Hill

10. FULL IRISH David Kenefick

Source

Kaori

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 6 mai 2013

Matossé sous: Figaro 2, Monotypie, Solo Concarneau

Vues: 1314

Tags: , , ,

Sous le vent

Au vent