Nouveau défi pour le couple Petitjean-Backès

© Philippe Michel,

Olivier Backès récompensé pour son titre de Champion du Monde en Formule 18
Ce n’est pas la première fois qu’Olivier est récompensé lors de la soirée des champions ! En 2002 il est sacré « marin de l’année » après une magnifique saison en Tornado, puis il est récompensé en 2004. Quelques années plus tard, alors que le Tornado est retiré des JO, il monte à nouveau sur le podium en 2010 et cette année pour ses titres de Champions du Monde en Formule 18.
Lors de la remise de son trophée Olivier a annoncé son retour à l’olympisme.

Une série sur mesure…
Un catamaran mixte pour les prochains Jeux Olympiques… Le couple Petitjean – Backès qui comptabilise pas moins de 4 médailles d’or en Championnats du monde et 7 préparations olympiques ne pouvait pas rêver mieux.
Pour mener à bien leur projet, leur première mission sera de trouver des partenaires. Une tache certes moins attractive que d’aller tester le nouveau Nacra 17* aux Pays Bas, mais tout aussi nécessaire.
Ingrid et Olivier partagent avec nous leurs premiers bords en Nacra 17* : https://vimeo.com/55119231

(*) Le Nacra 17 est le bateau retenu pour la discipline « catamaran mixte » aux prochains JO.

Mais qu’en pense, Olivier, l’expert du catamaran?
« J’ai été agréablement surpris par le Nacra 17 lors des essais du bateau que nous avons fait il y a dix jours, chez le constructeur, en Hollande. Le bateau ressemble à un Formule 18. Il est légèrement plus court et moins toilé, et a des dérives courbes qui rendent le bateau un peu plus technique au niveau de la gestion de l’assiette. Il est parfaitement adapté aux équipages mixtes en termes de poids d’équipage. Les premiers bateaux étaient prêts à être livrés quand nous étions là-bas, ils sont bien finis et l’écart de poids entre les bateaux est négligeable. Enfin, contrairement au Tornado et au F18, le Nacra 17 est une monotypie, ce qui signifie qu’il n’y a pas de développement matériel à faire, ce qui rend le projet moins couteux et moins chronophage. »

Ingrid, tu changes de support…
« C’est un super challenge ! Ce qui me change le plus, c’est la position au trapèze. En 470 je barrais au rappel. Cela crée des sensations et des repères différents. Le bateau va plus vite. Cela me plait beaucoup d’apprendre de nouveaux gestes techniques comme la manière de barrer un catamaran par exemple. »

Olivier, tu passes de barreur à équipier…
« Il va falloir m’habituer à ne plus avoir la barre ! C’est important d’avoir confiance en sa barreuse, surtout au portant dans la brise, et c’est le cas avec Ingrid ! Le poste d’équipier est plus physique, je n’aurais plus froid !
Nous n’avons pas encore finalisé la répartition des rôles. Nous allons nous organiser au cours des entrainements et des premières régates. »

En vous lançant dans la compétition ensemble, n’avez-vous pas peur pour votre couple ?
Ingrid : « On se connait bien, c’est une véritable force ! Nous n’avons pas encore navigué ensemble en compétition mais nous avons déjà relevé d’autres défis communs, et cela s’est toujours bien passé quand nous étions sous pression.
Nous sommes conscients de l’enjeu au niveau de notre couple, et c’est pour cette raison que nous voulons, encore plus que d’habitude, que la dimension plaisir soit prédominante dans ce projet. A nous de savoir aussi poser les bonnes limites. La voile n’étant pas notre profession (Ingrid est coach, Olivier ingénieur), cela aide aussi probablement à prendre plus facilement du recul quand cela est nécessaire, et garder un certain équilibre individuel. Aujourd’hui notre connaissance et entente mutuelle sont une force. »

Olivier : « 14 ans de vie commune ça aide ! On a toujours beaucoup travaillé ensemble sur nos projets respectifs, en utilisant nos compétences complémentaires afin d’être plus efficace. Il va falloir trouver le bon équilibre également sur l’eau. Beaucoup de couples y arrivent dans la vie professionnelle, la différence n’est pas si grande, il faut performer dans les deux cas. »

[one_half]Ingrid Petitjean – Backès
(Société Nautique de Marseille)
1ère de la Coupe du Monde (Sailing World Cup) 2010
Championne du Monde ISAF en 2006
Vice Championne du Monde 470 en 2003 et 2007
2ème de la Coupe du Monde en 2009
3ème du Championnat du Monde en 2002, 2005 et 2009
Championne d’Europe en 2005
Participations aux JO d’Athènes en 2004 et de Pékin en 2008
Vice Championne de Monde ISAF en 2002
Médaille d’or aux Jeux Méditerranéens en 2001[/one_half][one_half]Olivier Backès
(Société Nautique de Marseille)
Champion du Monde 2010 et 2012 de F18
Vice champion du Monde 2002
Vice-Champion d’Europe en 2004 en Tornado
Champion d’Europe 2002 en Tornado et 2012 en F18
Préparation olympique 1996 en laser, 2000, 2004 et 2008 en Tornado
4ème au JO d’Athènes 2004 en Tornado
Marin de l’année 2002
Champion du Monde en Europe en 1993
Champion d’Europe en Europe en 1991
[one_half_last]

Source

Sandrine POUCH

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 14 décembre 2012

Matossé sous: Jeux Olympiques, Nacra 17, Rio 2016, Séries Olympiques

Vues: 2637

Sous le vent

Au vent