Une édition en trois dimension

© Gilles Morelle / www.gillesmorelle.com

Ce samedi 16 juin, une flotte de 500 voiliers est attendue à 10h, au départ de la plus grande régate du monde en bassin fermé pour une 74ème édition qui promet d’être spectaculaire. Navigateurs amateurs et célèbres skippers se côtoieront lors de cette véritable fête du lac. Organisé par le Cercle de la Voile de la Société Nautique de Genève, le Bol d’Or Mirabaud a fait l’objet, cette année, d’importantes améliorations en ce qui concerne son système de suivi cartographique et s’est également doté d’une toute nouvelle plateforme multimédia LIVE. Que ce soit sur la terre, l’eau ou dans les airs, le Bol d’Or Mirabaud entre dans une nouvelle dimension.

Comme chaque année, la Société Nautique de Genève ouvre ses portes au public durant tout le week-end de la régate afin de lui permettre d’approcher les équipes et d’admirer les différents bateaux. La fête débutera le vendredi 15 juin, à 18h30, avec la remise du prix du concours photo 2011, la projection du film de l’édition 2011 et des tables rondes avec des personnalités de renom, dont Ernesto Bertarelli, Hugues De Turckheim, Patrick Girod, Alex Schneiter, ou encore Dominique Wavre.

Le samedi, les amateurs pourront observer le début de la course depuis différents endroits panoramiques tels que le Pré-Bryon à Cologny pour admirer les deux lignes de départ, la Belotte ou encore la plage du Vengeron. Pour les passionnés qui préfèrent suivre la course depuis leur écran mais être au coeur de l’action, ils pourront se connecter sur la plateforme multimédia LIVE, accessible depuis le site internet du Bol d’Or Mirabaud (www.boldormirabaud.ch), ou directement via http://news.boldormirabaud.com.
Les réseaux sociaux seront largement de la partie cette année et les communautés Facebook (Bol d’Or Mirabaud) et Twitter (@BoldOrMirabaud) seront informées en simultané.
Parmi les centaines de voiliers qui participeront à la régate, on peut compter sur la présence des multicoques high-tech et médiatiques, les célèbres D35 – dont Realstone Sailing, actuellement en tête du classement Vulcain Trophy 2012 – mais également sur celle d’autres bateaux hors-du-commun, concourant dans la classe des M1, qui pourraient s’avérer être de sérieux adversaires : le SL 33, Comptoir Immobilier, barré par Jean-Christophe Mourniac, le Marstrom 32, Hägar III, de Gregor Stimpfl ou encore le Q-cat 9GT de Marco Collette.
L’autre monotypie de catamarans, celle des M2, sera également bien représentée, comme chaque année, lors de la régate. On peut relever que le M2 75ème Bol d’Or Mirabaud – habillé pour annoncer la 75ème édition en 2013 – a déjà brillé cette saison, prenant la 4ème place du Grand Prix de Méditerranée et la 2ème du Raid de Porquerolles.

Le P28 « Gonet & Cie », premier foiler avec voile structurelle, pensé par Hugues de Turckheim, est capable de fonctionner de manière optimale grâce à une plateforme spécifique très stable, dans toutes les configurations de vent.

Dans la classe LX-TCFX, le Mirabaud LX de Thomas Jundt, constitué d’une structure tubulaire s’appuyant sur deux foils centraux qui le font décoller, en cas de fort vent, possède une nouvelle aile rigide de 24m2 qui devrait réserver quelques belles surprises en fonction de la météo. Quant au Psaros 40, Oyster Funds, il vise entre autre, pour cette 74ème édition, le Trophée Bol de Vermeil. En effet, s’il devait le remporter à nouveau cette année, cela ferait trois victoires en 5 ans (après 2008 et 2010), et signifierait qu’il le remporterait définitivement. Il est encore à noter que le Libera RAFFICA, vainqueur du Bol de Vermeil 1996, 1997 & 1998 est inscrit pour l’édition 2012. Un concurrent hongrois à suivre de près !
La catégorie des Surprise – bateau de régate par excellence, qui n’a pas pris une ride depuis presque 30 ans – n’est pas en reste. Bien au contraire, il a toujours gardé, au fil des ans, sa place de grand favori auprès des navigateurs suisses. Les six Surprise de l’Ecole de Voile de la SNG, dont trois tout neufs somptueusement habillés aux couleurs de Mirabaud, seront donc en course dans la plus disputée des classes qui comptera samedi plus de cent unités au départ.

Le système de cartographie du Bol d’Or Mirabaud a été entièrement repensé et permet désormais un nombre illimité de connexions.

En complément aux cent habituelles balises officielles Logifleet, le système Map My Tracks, associé aux téléphones portables munis d’un GPS intégré, permettra à nouveau une localisation des régatiers ayant installé le système et participant activement à la dynamique de la course. Les internautes pourront donc suivre davantage de concurrents, la presque intégralité de la course, si la plupart des participants jouent le jeu. Les détenteurs d’Iphone ou IPad pourront également à nouveau utiliser l’application « Bol d’Or Mirabaud – skippers.tv » pour suivre la course en temps réel et participer à un quizz de 10 questions sur la régate.

Cette 74ème édition voit naître le Trophée inter-entreprises, ouvert aux monocoques. L’équipage gagnant, dont plus de la moitié doit être employé dans la même entreprise, pourra défendre les couleurs de sa société et se verra remettre un prix spécifique.
Initié en 2008, le Trophée des écoles de voile permettra, à nouveau cette année, aux jeunes passionnés de moins de 17 ans de s’affronter, accompagnés de leur moniteur, et de vivre cette course mythique.

Et quant au Bol d’Or Mirabaud virtuel ? Il sera à nouveau possible de s’aligner, en conditions réelles, au départ de la course devant son écran d’ordinateur grâce à Virtual Regatta (www.virtualregatta.com). Ce défi avait attiré près de 50’000 participants en 2011. Puis, pour participer à la revanche, le « Bol d’Or Mirabaud Bis », rendez-vous jeudi 21 juin à 10h !

Source

Mélanie Tavernier

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 15 juin 2012

Matossé sous: Bol d'Or, Lac Léman, Régates

Vues: 1575

Tags: , , ,

Sous le vent

Les vidéos associées : Bol d'Or