Marc Guillemot : Je veux vivre un Vendée Globe différent

© Jacques Vapillon / Pixsail.com

© Jacques Vapillon / Pixsail.com

Troisième du dernier Vendée Globe après un périple hors normes, Marc Guillemot se présentera dans 10 jours sur la ligne de départ de l’édition 2012-2013. Pour son deuxième tour du monde en solitaire sans escale et sans assistance, le skipper de Safran nous fait part de ses attentes, ses envies et ses objectifs.

Entretien :

Marc, pourquoi repartir pour un deuxième Vendée Globe ?

Tout simplement parce que j’ai encore envie de me battre sur l’eau. Depuis que nous avons commencé le projet, le Vendée Globe est un de nos objectifs prioritaires avec Safran. Dès l’arrivée de la dernière édition en 2009, je savais que je repartirai parce que j’avais envie de refaire ce tour du monde autrement, en essayant de gommer au maximum les erreurs du précédent. Je veux vivre un Vendée Globe différent.

Comment imagines-tu ce Vendée Globe ?

Comme beaucoup de concurrents, j’ai découvert cette course il y a quatre ans. A l’époque, j’avais légèrement sous-estimé « l’aventure Vendée Globe » Nous partons évidemment pour régater et faire la meilleure performance possible, mais je sais maintenant, par expérience, que l’aventure fait partie du jeu, qu’elle est inévitable. Le Vendée Globe, c’est une multitude d’inconnues et de péripéties inattendues qu’il faut gérer au quotidien. La dernière fois, j’ai trouvé tout ce que je n’étais pas venu chercher… Là, je sais, avant de partir, qu’il faudra composer avec l’imprévu.

« Arriver en bon état »

As-tu les mêmes appréhensions que lors de ton premier départ ou est-ce différent, avec l’expérience ?

Je n’avais pas d’appréhension il y a quatre ans, donc je ne vois pas pourquoi je devrais en avoir aujourd’hui. J’aborde cette dernière ligne droite avec beaucoup de sérénité : nous avons tous bien travaillé sur Safran, bien progressé et l’ensemble des actions qui ont été menées l’ont été dans le bon sens. Nous avons aujourd’hui un bateau performant, compétitif et fiable : c’est ce qui apporte une vraie sérénité et évite d’avoir des états d’âme.

Et tes objectifs sur ce Vendée Globe. Quels sont-ils ?

Nous ne partons pas sur une course avec un autre objectif que celui de gagner ! Mais en réalité, l’objectif des objectifs, celui qui conditionne tous les autres, c’est d’arriver aux Sables d’Olonne en bon état après avoir fait le tour du monde. Si c’est le cas, le résultat sera forcément là. Etre au départ est une chose, mais être à l’arrivée en est une autre.

Source

Mille & une vagues

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 31 octobre 2012

Matossé sous: 2012-13, Course au Large, IMOCA, Vendée Globe

Vues: 59

Tags: , , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : 2012-13

Les vidéos associées : IMOCA

Les vidéos associées : Vendée Globe